Windows 8 : Microsoft joue avec les prix

MobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitation
Dell Latitude 10 : interface Windows 8

Microsoft joue avec les tarifs de Windows 8 pour en stimuler l’adoption avant le 31 janvier 2013, date à laquelle les prix seront largement revus à la hausse, dans les eaux de Windows 7.

Pour Microsoft, stimuler l’adoption de Windows 8  semble impliquer une savante modulation des tarifs et une généreuse mise en relief des promotions applicables jusqu’au 31 janvier prochain.

Après, il sera trop tard. Slogan évocateur, reflet d’une stratégie agressive, d’une perche tendue au consommateur pour l’inviter à effectuer au plus vite la transition.

L’artifice se répercute depuis ce week-end chez les revendeurs en ligne Materiel.net et Rue du Commerce, au catalogue desquels Windows 8, passé les grosses ristournes applicables jusqu’à début 2013, s’affichera presque aux mêmes prix que Windows 7.

Casser ainsi les prix pour une durée déterminée et annoncer par avance leur rehaussement constitue un levier de fidélisation accélérée

D’autant plus que la différence est sensible : du 26 octobre au 31 janvier prochains, ce sera 59,99 euros TTC pour mettre une machine à jour, de Windows 7 à Windows 8 Pro. Au-delà, il faudra débourser 279,90 euros TTC.

A titre comparatif, la mise à niveau de Windows XP à Windows 7 fut facturée, à ses débuts, 289,99 euros TTC, comme le rappelle PCInpact.

Dans cet esprit, la licence OEM (version rattachée à un PC), Windows 8 – 32 ou 64 bits – est fixée à 109,90 euros TTC, soit le prix d’un Windows 7 Home Premium sur Amazon (92,20 euros compte tenu d’une promotion).

Plus onéreux encore, Windows 8 Pro comptera pour 159,89 euros TTC dans le coût des PC et tablettes qu’il accompagnera. Dans cette même déclinaison professionnelle, Windows 7 se trouve à partir de 129,99 euros TTC sur Amazon.

Parmi les nombreux rabais en vigueur jusqu’à fin janvier 2013, la mise à jour “Pack Pro” (de Windows 8 à Windows 8 Pro) est commercialisée à 59,99 euros TTC. Ce sera 159,99 euros passé le délai.

En parallèle de ces pirouettes tarifaires, l’on apprend du magazine Forbes que le budget lié à la campagne de promotion du nouvel OS de Microsoft est chiffré entre 1,5 et 1,8 milliard de dollars. Du jamais vu pour le groupe high-tech de Redmond.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur