Windows 8 prend ses distances avec Adobe Flash

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation
logo Windows 8

Microsoft se détache progressivement du format Flash pour migrer vers le HTML5. Ainsi, le mode Metro d’Internet Explorer 10 ne supportera pas le plug-in d’Adobe.

L’arrivée de Windows 8 marquera l’avènement d’un navigateur Web tourné vers le HMTL5, au détriment de Flash. Etudié pour fonctionner sans extensions ni modules complémentaires, Internet Explorer 10 ne prendra pas en charge la technologie d’Adobe, à moins de basculer vers l’interface classique.

Désormais adapté au contrôle tactile via une interface épurée dénommée Metro, IE10 fera la part belle à une solution censée se suffire à elle-même, sans nécessiter l’installation de composants logiciels tiers. Flash n’y fait pas exception.

Il en résulterait une navigation axée sur une expérience graphique et “simplifiée par l’utilisation de raccourcis, […] plus sécurisée et d’une stabilité accrue“, selon des propos repris sur le blog officiel des développeurs Microsoft.

Le moteur de rendu reste toutefois identique, indépendamment du mode sélectionné. Mais les tablettes s’accommoderont tout particulièrement du nouveau Metro. En contrepartie, il leur sera impossible de restituer certains contenus web en Flash.

Seule solution pour retrouver un support intégral en attendant une transition programmée vers le HTML5 de la part de services tels que YouTube : renier Metro et son interface matérialisée par des tuiles pour se restreindre au surf en mode traditionnel.

Face à la détermination comme à l’intransigeance de Microsoft, il incombera aux éditeurs tiers de s’adapter en faisant confiance au HTML5. Google l’a déjà fait avec son client YouTube pour Windows Phone.

Cet abandon progressif d’un format encore répandu sur la Toile en dépit d’une forte progression du HTML5 fait explique certainement l’empressement d’Adobe à s’implanter sur les produits Apple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur