Windows 8 sous le prisme d’une application, d’une start-up et d’une SSII

CloudEntreprisePoste de travailStart-upSystèmes d'exploitation
microsoft-techdays-deezer-algolia-mcnext-developpeurs-ecosysteme-plateforme-dpe

Microsoft TechDays : Deezer, Algolia et MCNext témoignent sur la manière dont Windows 8 est exploitée. Avec bienveillance mais on peut toujours nuancer.

Microsoft met en avant son ecosystème à l’occasion de ses TechDays qui se déroulent actuellement au Palais des Congrès (Porte Maillot) à Paris.

Lors d’une table ronde après la plénière inaugurale, la division Développeurs, Plateforme et Ecosystème (DPE) a mis en avant quelques contributions de son écosystème pour valoriser Windows 8.

Deezer : temps de développement plus court sur Windows 8

Comme celle de Deezer qui lance son application sous Windows 8 (développée en XAML et C++) dans les prochaines semaines.

Elle sera accessible sur la place de marché d’applications Windows Store en vue d’une exploitation sur PC ou sur tablette Surface Windows RT.

Deezer va proposer à ses membres de découvrir l’univers de la plateforme de musique en streaming (accès à la bibliothèque, découvertes de nouveautés…).

La conception de cette application a mobilisé deux développeurs en interne pour 3,5 mois de travail.

“C’est moins long que sous Android (entre 6 et 8 mois de développement avec trois développeurs) et sous iOS (6 à 7 mois avec trois développeurs)”, précise Christopher Maneu, en qualité de Mobile UI Engineer chez Deezer (UI pour Interface Utilisateur).

En sachant que l’application Windows 8 sera déployée progressivement au niveau mondial par version linguistique.

La prochaine grande étape concernera le portage sur Windows Phone 8. “On va garder une très grande partie de notre code. On estime qu’il y a 70% du code hors écran à réutiliser.”

Il faut accélérer le pas car Spotify, le concurrent venu de Suède, vient de passer le cap de Windows Phone 8.

microsoft-techdays-deezer-algolia-mcnext-developpeurs-ecosysteme-plateforme-dpeAlgolia explore l’instant search pour les applications

Dans un tout autre registre, Algolia pourrait aussi réserver des surprises.

Cette start-up française, créée en octobre 2012 par des anciens responsables d’Exalead (entré dans le giron de Dassault Systèmes), développe un moteur de recherche sous forme de kit de développement à intégrer dans les applications en quelques minutes.

“C’est un moteur réactif pour répondre aux besoins applicatifs, même avec des orthographes approchés”, précise Nicolas Dessaigne, co-fondateur (ex-“Mr R&D” d’Exalead).

Affilié au programme BizSpark (programme de soutien aux start-up de Microsoft), Algolia prend ses marques sur le modèle économique sur “l’instant search pour application”.

Une déclinaison sera proposée gratuitement “contre un peu de branding discret dans les applications”.

Mi-2013, un modèle freemium devrait émerger qui prendra en compte le volume de données Web et mobiles exploitées.

Après avoir pris position sur Android et iOS, Algolia a récemment intégré le support Windows 8 et Windows Phone 8.

Des SDK seront fournis par plateformes mobiles et des plug-in sont prévus pour des bouquets de service cloud comme Salesforce.

Avec d’envisager une levée de fonds, Algolia privilégie la vitesse de développement.

Pas de présence en l’état actuel sur le cloud (Windows Azure attendra). En revanche, la petite société loue des serveurs pour observer les performances des fonctions search au plus près des applications.

Mais, une fois le modèle bien établi, elle songe déjà à la prochaine étape : louer des ressources data center dans le monde.

MCNext : on est bien en 100% technologies Microsoft

Au nom du groupe MCNext, Guillaume Leborgne, Directeur technique et co-fondateur de la SSII, se montre confiant dans les technologies 100% Microsoft.

D’ailleurs, la société, créée il y a six ans, se porte bien et s’articulent autour de plusieurs axes : SharePoint, .NET, SQL Server, Windows Azure, décisionnelle…

L’effectif sera porté à 180 personnes dans les mois qui viennent et le chiffre d’affaires dépassent la dizaine de millions d’euros en 2011.

“Nos propres apps (une quinzaine) sous Windows 8 sont disponibles dans le Store”, explique le représentant de MCNext.

La SSII accompagne aussi des clients médias dans le nouvel OS de Microsoft comme TF1, Paris Match, Le Nouvel Observateur et prochainement L’Equipe.

“Sur la dimension tactile, il n’y a pas beaucoup de portage dans les projets”, admet Guillaume Leborgne. “C’est plus de la consultation que de l’interaction.”

Justement, c’est bien ce que l’on reproche aux médias traditionnels.

Quiz : Connaissez-vous vraiment Windows 8 ?

Credit Photo : NetMediaEurope : de gauche à droite : Christopher Maneu (Deezer), Nicolas Dessaigne (Algolia), Guillaume Leborgne (MCNext) et Jean Ferré (Division DPE, Microsoft France)

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur