Windows 8 Pro : Microsoft prêt à casser les prix ?

MobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitation
windows8 - microsoft - OS - systeme-exploitation

Passé la promotion en cours jusqu’au 31 janvier prochain, Microsoft aurait dans l’idée de maintenir des tarifs attractifs pour Windows 8 Pro, dont la mise à jour et la licence complète s’afficheraient respectivement à 99 et 199 dollars, soit moins cher que Windows 7 Pro.

A sa sortie le 26 octobre, Windows 8 Pro est pressenti pour s’inscrire dans une échelle tarifaire autrement plus avantageuse que celle de son prédécesseur Windows 7.

Passé la promotion exceptionnelle en cours jusqu’au 31 janvier prochain (voir les détails ici), la mise à niveau depuis une précédente mouture du système d’exploitation (XP, Vista, Seven…) pourrait revenir à 99 dollars.

The Verge s’est en outre figuré, selon des sources “proches de Microsoft”, que la licence pour une nouvelle installation sur un maximum de 5 machines s’afficherait à 199 dollars.

A l’heure actuelle, les tarifs aux Etats-Unis s’élèvent à 199 dollars pour une mise à jour et 299 dollars pour le pack complet, soit un surcoût de 50%. En France, les prix uniques en vigueur sont respectivement fixés à 289,99 et 309,99 euros.

Il se murmure également que les utilisateurs de Windows 8 dans son apparat “traditionnel” seront éligibles à la transition vers Windows 8 Pro moyennant une contribution de 69,99 dollars jusqu’au 31 janvier et 99,99 dollars ultérieurement.

En rapport à Windows 8, la variante estampillée Pro intègre notamment une technologie de cryptage AES des données en complément au chiffrement des transferts.

L’écosystème de virtualisation est également plus abouti, intégré aux côtés d’outils de gestion avancée. En contrepartie, le Media Center et sa lecture de DVD s’affiche aux abonnés absents, relégué au rang de module complémentaire.

Pas d’information, en revanche, quant au montant des licences concédées aux partenaires OEM (Original Equipment Manufacturers) pour l’exploitation de Windows RT, la déclinaison réservée aux tablettes ARM.

Il est toutefois fort probable que Microsoft se farcisse de cette générosité en misant mordicus sur les revenus issus de son magasin d’applications maison, le Windows Store, qui s’étendra à quelque 200 pays, avec dans un premier temps 38 langues prises en charge.

C’est cette orientation qu’est d’ailleurs censée refléter la dénommée RTM (Release To Manufacturing), ultime mouture préliminaire de Windows 8, en cours de déploiement depuis le 15 août auprès des développeurs, assembleurs et professionnels de l’IT.

Développées en étroite collaboration avec éditeurs et indépendants, les premières applications payantes ont investi le Windows Store à cette occasion.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur