Windows 8 se plie en quatre versions

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation

Microsoft veut ratisser large avec Windows 8 et proposera son nouvel OS en quatre versions : grand public, pro, spécial ARM et Enterprise.

Chaud bouillant sur le front Windows 8, Microsoft se montre sans cesse plus exhaustif à mesure qu’approche l’échéance de la sortie commerciale (prévue dans le courant de l’automne).

Brandon LeBlanc, en charge de la communication au sein de la division Windows chez Microsoft, assure que le nouvel OS sera décliné en quatre versions : l’une orientée grand public, une deuxième dite professionnelle, une autre dédiée à l’architecture ARM et la dernière labellisée “Enterprise“.

Le magasin d’applications Windows Store sera également au rendez-vous d’une offre voulue plus cohérente.

Comme entendu de longue date, il laissera la part belle à l’interface graphique Metro, à cheval entre contrôle tactile et persistance du couple clavier – souris.

A un explorateur de fichiers retravaillé s’adjoindra un nouveau gestionnaire de tâches.

Le basculement entre les langues s’effectuera sans requérir ni redémarrage, ni réinitialisation de session.

En outre, il est fait état d’une meilleure prise en charge des configuration d’affichage à écrans multiples.

Windows 8 Pro bénéficiera, en supplément, d’une technologie de cryptage des données, d’un écosystème de virtualisation et de plusieurs outils de gestion avancée.

En contrepartie, très certainement dans l’optique de maintenir des tarifs compétitifs, Microsoft l’amputera de composantes tel le Media Centre, proposé en guise de module complémentaire.

Exception idéale pour confirmer la règle, Windows 8 RT (nouvel acronyme en vigueur pour la mouture ARM) ne devrait pas faire l’objet d’une vente directe (“retail”) au consommateur.

Les OEM l’implémenteront directement sur leurs terminaux, en conformité avec les spécifications dévoilées au mois dernier.

Comme l’explique TechWeek, il conviendra d’adapter l’offre logicielle en conséquence.

La suite bureautique Office (Word, Excel, PowerPoint et OneNote) ouvrira le bal avec un lifting intégral.

Un moteur d’exécution dédié (“runtime”) simplifiera le portage d’applications x86.

A des années-lumière de telles considérations (les serveurs ARM ne sont pas encore monnaie courante), la version Entreprise offrira aux DSI un ensemble d’outils pensés pour orchestrer des déploiements uniformisés tout en assurant la sécurité et la portabilité des données.

De même, la virtualisation se voit accorder une place de choix, tout comme cette continuité avec l’expérience mobile, à l’appui d’un support des réseaux 3G /4G, détaillé lors du dernier CeBIT de Hanovre.

Windows 8, dont la première bêta publique a enregistré un million de téléchargements en 24 heures, est attendu au tournant.

Intel compte en faire le pilier de quelque 75 modèles ultrabook .

Alors que Qualcomm privilégie une alliance avec ARM.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur