Windows Azure s’ouvre aux développeurs Android

CloudMobilitéOS mobiles
windows-server-azure-cloud-microsoft

Les développeurs Android peuvent dorénavant exploiter la plate-forme cloud Windows Azure pour apporter des fonctionnalités supplémentaires à leurs applications.

Les développeurs Android peuvent désormais s’appuyer sur l’offre cloud Windows Azure pour apporter des fonctionnalités supplémentaires à leurs applications.

L’OS de Google a officiellement rejoint la liste de compatibilité de la plate-forme Mobile Services, cette passerelle qui permet d’exploiter, en back-end, la puissance de calcul et les capacités de stockage des infrastructures de Microsoft.

Notifications push, synchronisation et support multilingue sont autant de possibilités offertes aux développeurs détenteurs d’un compte Azure.

Publié sous licence Apache 2.0, le SDK permet de créer des applications, mais aussi d’en éditer. Il rejoint, dans les répertoires de GitHub, les versions déjà disponibles pour Windows Phone 8 et Apple iOS.

Parmi les quelques prérequis à son utilisation, disposer de l’environnement intégré Eclipse, du greffon Developer Tools et de la dernière version d’Android : “Jelly Bean” 4.2.

Mais la mise à niveau de Windows Azure va plus loin. Outre de nouveaux outils d’analyse pour les Services Médias (optimisation de la diffusion de contenu) lancés fin janvier, on recense un support de la conception et de la visualisation de reports avec SQL Serveur.

Un autre module fait son apparition, dédié au contrôle de la qualité de service des sites Web, services mobiles et machines virtuelles.

Active Directory est désormais pris en charge dans la console d’administration centralisée, laquelle est déclinée en cinq langues supplémentaires.

Microsoft WIndows Azure Android

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : le cloud computing, ça vous parle ?

Crédit illustration : Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur