Windows Azure s’ouvre à l’open source

Big dataCloudData-stockageStockage

La plate-forme cloud de Microsoft, Windows Azure, s’ouvre aux nouveautés : intégration de langages open source, installation d’une version d’Apache Hadoop et optimisation du portail d’administration.

Rançon du succès et/ou nécessité d’ouvrir Windows Azure, sa plateforme PaaS cloud ?

Microsoft joue la carte de l’ouverture et annonce un ensemble de nouveautés qui vont dans ce sens, franchissant un pas important vers plus de simplicité, des capacités plus étendues, les communautés open source et une sécurité reconnue, souligne Silicon.fr.

Microsoft entend tout d’abord simplifier l’expérience du développeur, de l’enregistrement à la facturation. Le processus d’enregistrement s’effectue désormais en trois étapes. Les risques de dépassements en phase d’essai (90 jours) sont réduis par des quotas d’usage.

Temps réel d’usage et détails des dépenses sont accessibles directement depuis le portail d’administration. Enfin la facturation est simplifiée, avec une date unique pour plusieurs abonnements.

Langages Open Source et BDaaS

Microsoft apporte une réponse au paradoxe de son service PaaS (Platform as a Service) Azure fermé en jouant la carte de l’ouverture à des langages autres que .Net.

En plus de PHP, l’éditeur propose désormais un SDK pour la librairie JavaScript Node.js, avec une version de Windows PowerShell et un émulateur Azure, ainsi qu’un SDK pour Java, les deux incluant une librairie d’accès au Stockage Windows Azure (Blobs, Tables et Queues), au Service Runtime et au Service Bus.

Cette ouverture permet par exemple la création et l’exécution d’applications Web sur une version Azure de MS Server.

La taille maximale d’une base de données SQL Azure a été multipliée par 3 : elle est désormais de 150 Go. Et sans augmentation de prix !

Quant à SQL Azure Federations, cet ensemble de fonctionnalités permet de monter en charge de façon horizontale en simplifiant la répartition des données par le mécanisme de “sharding”.

Azure intègre Apache Hadoop

Microsoft l’avait annoncé, le scénario du Big Data analytique sur la plateforme Windows Azure prend forme via l’installation d’une version d’Apache Hadoop, encore en « preview » et qui reste limitée. C’est vers Hortonworks, la spin-off de Yahoo, que l’éditeur s’est tourné par cette réalisation.

Cette distribution d’Apache Hadoop pour Windows Azure fournit un ensemble applicatif, une librairie JavaScript pour accompagner le développeur dans la construction des tâches MapReduce et des pilotes pour l’analyse de données dans la base Hadoop Hive à partir d’Excel ou de PowerPivot.

Certification ISO27001

Signalons enfin que la plateforme PaaS Microsoft Windows Azure vient d’obtenir la certification ISO/IEC 27001:2005, au titre ISO de “Technologies de l’information – Techniques de sécurité – Systèmes de gestion de sécurité de l’information – Exigences”.

 

Crédit photo : Copyright Nmedia – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur