Windows Media Player 9 Series, plate-forme stratégique pour Microsoft

Cloud

Enfin disponible en téléchargement, le nouveau lecteur multimédia pour Windows améliore considérablement la gestion du streaming et la qualité d’affichage vidéo, selon Microsoft. Confiant dans la supériorité de ses produits, et notamment son format d’encodage, l’éditeur tente d’imposer ses formats propriétaires à l’industrie des loisirs en proposant des licences très attractives commercialement.

C’est aujourd’hui, mardi 7 janvier à partir de midi aux Etats-Unis (21 h en France) que Microsoft lance la version finale du très attendu Windows Media Player 9 Series (WMP9 Series). Le nouveau lecteur multimédia est disponible pour Windows XP mais aussi Windows 98 SE, Me et 2000, Windows 95 n’étant plus supporté.

Parmi les 120 nouveautés avancées, Microsoft promet une gestion améliorée du streaming qui offrira l’instantanéité aux internautes équipés en haut débit et une optimisation des flux de données audio et vidéo pour les usagers en bas débit. WMP9 Series supporte désormais le son sur six canaux (5.1) à 96 KHz sur 24 bits en streaming 128 Kbits/s et améliore de 20 et 50 % les qualités d’affichage vidéo, selon l’éditeur. Parmi les “gadgets” est proposé un mode d’accélération ou de ralentissement du tempo sans modifier la tonalité du morceau. Signalons enfin que le “Smart Jukebox” facilite la copie de CD audio sur l’ordinateur et la gestion des titres.

Parallèlement, Microsoft lance la version 2 du logiciel de montage Movie Maker, exclusivement réservée aux usagers de Windows XP. Les développeurs ont redéfini l’interface afin de simplifier l’usage de la timeline (banc de montage) et introduit un nouvel élément baptisé AutoMovie. Celui-ci permet de créer un montage en qualité dite “professionnelle” grâce aux 30 effets vidéo, 60 styles de transition et 40 modèles de titres et génériques.

Des tarifs attractifs

Ces deux applications sont gratuites. Si les utilisateurs sont principalement visés, Microsoft tente également de convaincre l’industrie de l’informatique et des loisirs d’adopter ses technologies qui seraient “plus économiques que les technologies concurrentes comme le MPEG-4 et MPEG-2”, selon l’éditeur. Outre les arguments sur la qualité de ses produits et l’offre d’une plate-forme intégrée, Microsoft veut séduire par des tarifs attractifs. Ainsi, l’architecte de Windows commercialise son “décodeur” WMP9 Series 0,10 dollar par appareil, 0,20 dollar pour un encodeur et 0,25 dollar pour les deux. Il faut compter le double pour des solutions équivalentes en MPEG-4. Si les licences sont commercialement attractives, elles ne garantissent pas que, une fois le format WMA et WMV majoritairement adoptés par l’industrie, Microsoft ne changera pas sa politique tarifaire aux dépens de ses clients.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur