Windows Mobile : Microsoft avance sur le portage d’applications

Apps mobilesMobilitéOS mobiles
microsoft-developpeurs-windows-10
3 3

Microsoft poursuit son chantier visant à faciliter le portage des applications iOS vers Windows Mobile. Cela avance moins vite sur la partie Android.

Dominant sur les plates-formes desktop avec un taux de pénétration d’environ 90 % au baromètre de StatCounter, l’environnement Windows n’a pas le même poids sur les terminaux mobiles : sa part de marché ne dépasse pas les 3 % au dernier pointage de Gartner.

Pour convaincre les utilisateurs de faire la bascule depuis les systèmes d’exploitation concurrents (iOS et Android, qui se taillent la part du lion), Microsoft a mis en place plusieurs opérations dont « Switch to Windows Phone » et, plus récemment, « AppComparison ».

Conscient que l’environnement applicatif est crucial pour l’adoption de son OS*, l’éditeur cherche aussi à faciliter le travail des développeurs, en particulier ceux qui se sont tournés vers les offres de Google et d’Apple.

Plusieurs outils ont été mis à leur disposition pour les inciter à porter leurs applications vers Windows Mobile avec un minimum de changements dans le code.

Illustration avec les projets Astoria et Islandwood, présentés lors de la dernière conférence Build, en avril 2015.

Le premier, appliqué à Android, doit simplifier la conversion du code écrit en C++/Java pour créer des applications Windows universelles. Sa livraison a toutefois pris du retard. On évoque même un abandon imminent…

Les avancées sont plus franches sur Islandwood, renommé « Windows Bridge for iOS » : le dépôt GitHub hébergeant le projet open source vient d’être mis à jour. L’objectif est toujours de fournir un environnement de développement Objective-C (compilateur, runtime, prise en charge des API d’iOS) intégré dans Visual Studio.

Microsoft a également mis en ligne un formulaire par le biais duquel les développeurs peuvent soumettre leurs applications iOS (format .ipa). Ils obtiennent, en retour dans leur navigateur Web, des conseils pour réaliser leur portage vers Windows Mobile.

Si l’outil apporte des résultats convaincants au niveau de la conversion automatique, sa disponibilité sera élargie… en sachant que ni le clavier, ni la souris ne sont pris en charge : seuls le sont les écrans tactiles.

Cette démarche de portage, Microsoft l’applique aussi aux sites Web (projet Westminster) et aux applications de bureau (projet Centennial), dans ce dernier cas via la technologie exploitée dans Hyper-V.

* Les estimations de Statista donnent 340 000 applications pour le Windows Phone Store, contre 1,5 million pour l’App Store d’Apple et 1,6 million pour Google Play.

Crédit photo : LDprod – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur