Windows Phone Mango mis à mal par des SMS

CloudMobilitéOS mobiles
Windows Phone Mango

Une faille de sécurité dans Windows Phone Mango permettrait à des pirates de bloquer un smartphone par le biais d’un simple SMS entrant ou d’un message instantané.

Le coffre-fort Windows Phone n’aura pas longtemps dérogé à l’immunité contrariée des systèmes d’exploitation mobiles. Un simple SMS entrant, voire un message instantané (tchat), suffirait à lui donner la migraine.

Le subterfuge contraint à réinitialiser tout smartphone infecté. Il semble d’ailleurs que cette faille de sécurité s’applique à l’ensemble des terminaux équipés de l’OS de Microsoft.

Artisane de la mise à mal de l’écosystème dans son intégralité, cette faille de sécurité rappelle – en était-il besoin – les mobinautes à la réalité d’une confidentialité d’autant plus entachée que tout un chacun a tendance à entreposer sur son téléphone des morceaux de sa vie privée.

Un étude conduite en ce sens par la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) confirme l’ambiguïté qui règne entre l’interconnexion croissante des individus et le déclin de leur intimité.

Windows Phone, qui était parvenu à éclipser la méfiance, révèle son deuxième visage, celui d’un nid à menaces.

Un simple message envoyé par voie traditionnelle ou via le client de messagerie de Windows Live (également valable pour le tchat de Facebook) suffit à faire dérailler le train en marche.

Pris au dépourvu, Mango tombe dans un semi-coma comparable à un état de léthargie qui le prive de certaines fonctionnalités au redémarrage.

En premier lieu, le hub social refuse de s’ouvrir. Les ralentissements parasites se multiplient alors, jusqu’à bloquer le mobile.

Une seule solution, selon WinRumors : la réinitialisation à froid, processus de dernier recours qui entraîne la perte de toutes les données stockées sur le smartphone.

Microsoft a confirmé ces déclarations, mais n’a pas donné plus de détails. Une mise à jour est toutefois prévue. Dans l’urgence, elle pourrait s’effectuer sans fil, un cas inédit, la firme de Redmond privilégiant son client de bureau Zune.

La vidéo explicative pour y voir plus clair :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur