Windows Phone : Microsoft assure rendre anonyme les données de localisation

CloudMobilitéOS mobiles

Accusé par un cabinet d’avocats américains de collecter illégalement les données de géolocalisation des utilisateurs de Windows Phone, Microsoft rejette les accusations de pistage.

Comme Apple avec ses iPhone ou Google avec ses smartphones Android, Microsoft s’était fait épingler au printemps dernier concernant la collecte des données de localisation des possesseurs de terminaux Windows Phone, le tout à leur insu.

Prise la main dans le sac, la firme de Redmond avait expliqué ne collecter les coordonnées géographiques que lorsqu’une application nécessite, avec l’accord de l’utilisateur, l’accès aux données de localisation. Ou lorsque la géolocalisation est intrinsèque au bon fonctionnement de l’application.

Autrement dit, aucune collecte ne serait entreprise dans le dos de l’utilisateur.

Des propos qui se veulent rassurants, mais sûrement pas suffisants, en tout cas pour le cabinet d’avocats américains Tousley Brain Stephens, qui, en vue d’initier une class action, a déposé une plainte contre Microsoft fin août devant un tribunal de Seattle (Washington) pour l’utilisation, par l’éditeur, des données de géolocalisation collectées depuis les Windows Phone sans le consentement des mobinautes.

Selon les propos d’un développeur nommé Samy Kamkar, l’application de capture photo/vidéo de Windows Phone collecterait les données géographiques, les informations sur les routeurs Wi-Fi environnants, avec un numéro unique d’identifiant, et ce, même si l’utilisateur n’a pas donné son autorisation pour cette transmission des données collectées à Microsoft.

Alerté, l’éditeur américain vient de réagir, et dément formellement vouloir, et même pouvoir, récolter et identifier les données d’utilisateurs de ses terminaux mobiles.

International Business Times rapporte les propos d’un porte-parole de Microsoft : « Comme nous ne stockons pas d’identifiant unique avec les données transmises dans notre base de données de localisation par l’application photo de Windows Phone ou toute autre application, les données reçues et stockées dans cette base de données ne peuvent être reliées à un terminal ou un utilisateur donné. Aucune transmission de données de localisation effectuée via la caméra de Windows Phone ne pourrait permettre à Microsoft de pister une personne ou se suivre ses déplacements”.

Microsoft plaide donc pour l’anonymisation des données… Mais le mystère reste entier concernant le fait, pour la firme de Redmond, de continuer à collecter des données de géolocalisation à l’insu des mobinautes Windows Phone, surtout s’ils n’ont pas donné leur autorisation…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur