Windows risque de s’effondrer, selon Gartner

Cloud

Selon le cabinet d’études IT, Microsoft doit revoir la stratégie de développement de Windows s’il veut maintenir sa part de marché.

Windows s’effondre.” C’est en substance la conclusion de Michael Silver et Neil MacDonald rendue à l’occasion des conférences Gartner Symposium ITxpo 2008 qui se sont tenus à Las Vegas (du 6 au 10 avril 2008). Les deux analystes du Gartner estiment que Windows Vista ne répondait pas aux besoins des clients de Microsoft et que ce dernier avait tout intérêt à faire évoluer très vite son système d’exploitation. Sous risque de voir purement et simplement disparaître Windows du marché.

Pour le Gartner, Vista déçoit d’abord par l’absence de réelles nouveautés. Basé sur le code de Windows 2003 (repris comme base de départ après 5 ans de développement infructueux), les améliorations son essentiellement incrémentielles. Pas de quoi convaincre les entreprises de migrer.

D’autre part, Vista est victime de son embonpoint. Le nombre de lignes de code a doublé depuis Windows 2000, ce qui rend monolithique et lourde l’application dont l’éditeur vante pourtant la modularité avec une architecture sur 50 couches. L’OS est handicapé par 20 ans de technologies propriétaires aujourd’hui inadaptées aux évolutions technologiques qui s’accélèrent notamment en direction de la mobilité et d’Internet.

Vista inadapté aux mobiles

Vista est ainsi incapable de répondre aux besoins des appareils Internet mobiles qui émergent sur le marché. C’est en partie pour cela que Microsoft a accepté de prolonger le support de Windows XP pour les terminaux légers comme l’EEE PC d’Asus ou les Classmate d’Intel. Certes, Microsoft propose Windows Mobile (par ailleurs également critiqué pour ses lenteurs) mais son utilisation est loin d’offrir une satisfaction et un confort d’utilisation équivalent à celui de l’iPhone qui s’appuie pourtant sur Mac OS X.

Pour assurer la survie (et le leadership) de Windows, Microsoft a tout intérêt à pouvoir faire évoluer son OS beaucoup plus rapidement que par le passé (rappelons que 6 ans séparent Windows XP de Vista). Le cabinet Gartner suggère pour cela que le prochain Windows intègre un hyperviseur qui permettra de virtualiser l’OS et de le rendre beaucoup plus modulaire et léger. Les API Win32 pourraient alors être installées en option sous forme modulaire sur les appareils qui pourront ainsi exploiter certaines fonctionnalités précises de Windows.

Microsoft a déjà prévu d’intégrer cet été l’hyperviseur Hyper-V dans Windows Server 2008. D’autre part, Redmond entend également alléger son OS en développant des services autour du noyau principal. Ce que devrait être Seven, nom de code du prochain Windows, dont la sortie initialement prévue pour 2010 serait avancée à 2009. Vista risque de ne pas laisser plus de souvenir que Millenium Edition qui jouait les intermédiaire entre Windows 98 SE et XP.

A consulter également sur Vnunet.fr : le dossier spécial Windows Vista


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur