Windows Server 2008 est annoncé pour février 2008

Cloud

Le nouveau système d’exploitation sera accompagné du service pack 1 de Vista.
Windows XP bénéficiera d’un SP3 début 2008 également.

Microsoft vient de lever le voile sur plusieurs de ses futurs produits majeurs. A savoir Windows Server 2008 (nom de code Longhorn), le Service Pack 1 (SP1) de Windows Vista ainsi que le SP3 de Windows XP. Ce dernier sera disponible début 2008.

Pas de révolution ou de nouveauté majeure à attendre du SP3 de XP. Ce nouveau pack constituera essentiellement une compilation des mises à jour et correctifs du système depuis le SP2 lancé en 2004. Cependant, Windows XP SP3 intègre une nouvelle fonctionnalité qui devrait ravir les entreprises obsédées par la sécurité. Il s’agit du client NAP (Network Access Protection) qui permettra de vérifier l’intégrité d’un PC (vérification des mises à jours de sécurité, détection de signatures virales, spyware, etc.) connecté sur un réseau administré sous… Windows Server 2008. Ce module, déjà intégrée à Vista, “permettra à une entreprise sous Windows Server 2008 de continuer à exploiter des postes sous Windows XP en toute sécurité“, résume Nicolas Mirail, chef produit Vista chez Microsoft France.

500 000 téléchargements

Actuellement en phase de finalisation, Windows Server 2008 (nom de code Longhorn) est attendu pour le courant du premier trimestre 2008. Il devrait être lancé le 27 février aux Etats-Unis à l’échelle mondiale tandis que la France bénéficiera de l’exclusivité de l’annonce à l’occasion des Techdays 2008, qui se dérouleront du 11 au 13 février. Depuis le lancement de la version bêta en avril 2007, le produit a enregistré 500 000 téléchargements, dont 15 000 en France. Parmi ceux-là, une vingtaine de grands comptes travaillent activement avec Microsoft pour apporter les dernières améliorations.

Windows Server 2008 devrait améliorer les performances en tirant simplement parti des composantes matériel actuelles. L’application sera proposée par défaut en mode 64 bits (tout en conservant sa compatibilité avec le 32 bits, optionnelle), ce qui permettra de profiter des nouvelles architectures processeurs x86 Xeon d’Intel et Opteron d’AMD (notamment) qui intègrent l’adressage 64 bits depuis plusieurs années déjà.

La refonte complète de Windows Server s’appuie notamment sur trois grands axes de développement : la sécurité, avec la gestion du protocole NAP qui permettra, donc, de gérer la sécurité des postes sous Windows XP et Vista; la refonte de l’infrastructure Web; la refonte de Terminal Server (avec une simplification d’accès distant aux applications, y compris à travers Internet de manière transparente); et l’intégration d’un hyperviseur de virtualisation pour faire tourner plusieurs applications et environnements en parallèle. L’hyperviseur Windows Server Virtualisation (nom de code Viridian) sera livré en version bêta avec Server 2008. La disponibilité de la version finale restant annoncée dans le semestre qui suivra la sortie de Server 2008.

Rationnalisation des étapes de déploiement

Server 2008 devrait simplifier le travail des administrateurs, notamment pour la phase d’installation. Celle-ci ne nécessitera plus que 4 interfaces, ou outils, de déploiement contre 12 à 14 sous Windows Server 2003. La rationalisation des étapes de mise en place vise notamment à réduire les risques d’erreurs. Par ailleurs, l’automatisation des tâches à travers un mode Batch est désormais prévue (et vient dans ce cadre rejoindre une particularité propre aux Mainframe). Enfin, le mode modulaire “server core” permet de n’installer que les composants nécessaires à l’activité définie pour son usage. Pour un simple serveur de fichiers, on éliminera l’interface graphique, Internet Explorer, etc. Ce qui réduit les risques d’insécurité et simplifie les mises à jour.

C’est également au cours du premier trimestre 2008 que le SP1 de Windows Vista sera livré. La corrélation des dates avec Server 2008 n’est pas étonnante quand on sait que Vista et Longhorn partagent le même code souche, notamment les couches de communication et de partage de fichiers. Les développements et correctifs de l’un profitent ainsi à l’autre. La cohérence entre Vista SP1 et Server 2008 fait sens du point de vue des administrateurs dans le cadre de leur déploiement et mises à jours prévisionnels. Et pour Microsoft qui tendra à pousser les entreprises à migrer à la fois sous Server 2008 et sous Vista SP1.

Du point de vue utilisateur, le SP1 devrait améliorer Vista sur de nombreux points. A commencer par la performance globale du système. L’ouverture de l’OS promet d’être plus rapide qu’actuellement, les problèmes inhérents à la copie de fichiers devraient disparaître, et le nombre de drivers compatibles sera élargi. Le SP1 supportera les dernières innovations matérielles comme le format ExFAT (des mémoires Flash), le support pour les démarrages en 64 bits… De nouvelles API apparaîtront notamment autour de la communication DirectX 10 afin d’optimiser l’exploitation des récentes puces graphiques Direct 3D. De nouvelles perspectives en vue pour les joueurs…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur