Windows Vista en mode fiesta

Cloud

Microsoft s’est offert la Grande Arche de La Défense le temps d’une soirée
pour inaugurer Vista. Reportage en mode VIP.

En ce début de soirée ce 30 janvier, la Grande Arche de La Défense à Puteaux (Hauts-de-Seine) était éclairée aux quatre couleurs de Windows mais sans la moindre inscription textuelle projetée ou logo distinctif. Microsoft avait invité le public pour fêter le lancement français de la version familiale de Vista.

Rendez-vous était donné pour un gigantesque feu d’artifice. En bas : des échassiers avec des feux de Bengale dans le dos, de grosses flammes envoyées par salve dans les airs, le tout sur fond de “musique industrielle” (un assortiment de sons entre le bruit et la techno). Du grand spectacle !

Pour les partenaires de la société, les journalistes et autres privilégiés qui attendaient sous un chapiteau, ce n’était que le début de la soirée. Groupe par groupe, en fonction de la couleur de leurs badges, ils pouvaient ensuite accéder par les ascenseurs extérieurs en haut de la Grande Arche.

Sur le chemin, des journalistes plaisantent sur le contrôle qu’ils ont subi à l’entrée : à partir d’une épaisse liste sur papier qui ne semble pas mise à jour sur laquelle les noms ne sont pas classée dans l’ordre alphabétique. Où sont passés les PDA sous Windows Mobile entreaperçus dans d’autres grands évènements similaires ?

Le pour et le contre

Autour de l’excellent buffet s’échangent les avis et prédictions sur l’avenir commercial de Vista. Le responsable d’un constructeur de PC se frotte les mains : avec le nouveau système d’exploitation, les affaires vont reprendre. “On va pouvoir vendre autre chose que du PC à 299 euros et reconstruire nos marges” , glisse-t-il.

Beaucoup de clients n’ont pas l’air aussi enchanté sur place. A titre professionnel, le choix de migrer vers Vista ou non est pesé. Si les machines ne servent qu’à des tâches basiques comme du traitement de texte, la mise à jour n’est pas d’actualité. Principal reproche : le manque de réelles nouveautés en termes de fonctionnalités. Et la différence de prix entre la version française vendue au Canada et celle vendue en Europe : plus de 40 % ! Quelques personnes bien informées soulignent aussi les problèmes de sécurité déjà relevés depuis la sortie de la version professionnelle il y a tout juste deux mois dans un logiciel qu’on avait promis blindé.

A titre personnel, pour profiter des divertissements numériques sous Vista avec la nouvelle version de Direct X [ensemble de fonctions prenant en charge au niveau du système les fonctions essentielles d’un jeu, nldr] et de son lot de jeux associés, la mise à jour logicielle et matérielle est envisageable. Une démonstration d’une sublime pré-version du jeu Age of Conan est là pour convaincre les plus réticents.

Un joli cadeau

Un peu de paillette quand même dans ce monde brut de l’informatique. Dans l’assistance, on a également aperçu Greg le Millionnaire mais aussi Henri Leconte, François Cluzet, Jérôme Bonaldi? Inutile de s’attarder sur les prédictions de Paco Rabane, l’un des nombreuses personnalités “people” (ready ?) présentes dans la salle.

Tout à coup, les lumières s’éteignent, la scène principale s’éclaire : Microsoft annonce que chaque invité présent repartira avec une version complète de Vista et d’Office Famille 2007 (la suite bureautique lancée le même jour). Applaudissements et cris de joie, les critiques semblent s’estomper comme par enchantement, le spectacle reprend.

Selon certaines indiscrétions, cette soirée de lancement parisienne aurait coûté un million d’euros. L’équipe de communication de Microsoft interrogée ne saura ou ne voudra confirmer officiellement ce montant. Le développement de Vista s’élèverait à 6 milliards de dollars selon Bill Gates, qui avait préféré se déplacer à Londres pour le lancement de Vista en Europe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur