Windows Vista tarde à décoller

Cloud

Les ventes américaines de Windows Vista en version boîtes ne rencontrent pas
le succès escompté. En revanche, Office 2007 trouve son public.

Les américains bouderaient-ils Windows Vista? Selon les chiffres publiés par le NPD Group, les ventes en boîtes du nouvel OS de Microsoft accuseraient une chute de 58,9 % par rapport à celle de Windows XP au cour de la première semaine de lancement. Les revenus seraient eux en retrait de plus de 32 %.

Pourtant, Microsoft n’a pas lésiné sur le budget marketing pour faire connaître le produit à la Terre entière. En France, l’éditeur n’avait pas hésité à investir le parvis de la Défense avec spectacle pyrotechnique au pieds de la Grande Arche. Cela ne semble pas suffire.

La situation n’est évidemment pas la même entre le 30 janvier, date de sortie officielle de Vista, et Windows XP proposé en octobre 2001. Les versions boîtes et PC Vista sont sortis en même temps alors que les boîtes d’XP avait été commercialisées un mois après l’intégration du système dans les nouveaux ordinateurs. Microsoft a par ailleurs consenti des réduction sur les offres d’achats groupés de la version Intégrale (Ultimate) alors qu’XP était commercialisé au tarif « normal ». XP était valable en deux versions (Familiale et Pro) alors que Vista connaît quatre déclinaisons. Enfin, moins de deux ans séparaient XP à Millenium (environ 1 an avec Windows 2000) contre plus de 5 ans entre XP et Vista.

La concurrence des coupons de mise à jour

Autant d’éléments qui auraient dû jouer à la faveur de Vista. Sauf que Microsoft avait mis en place une politique de coupons pour rendre (plus ou moins) gratuite la mise à jour de XP vers Vista avec l’achat d’un PC en fin d’année et pallier ainsi le risque de chute des ventes d’ordinateurs. Du coup, la baisse des ventes en boîtes pourrait s’expliquer par la conséquence de cette stratégie. Il est encore trop tôt pour le confirmer mais il est certain que, Vista réclamant des ressources machines légèrement supérieures à XP, nombreux sont les utilisateurs qui ont préféré renouveler leur matériel plutôt que d’effectuer une mise à jour système.

Si Vista version boîte bat de l’aile, en revanche Office 2007 se porte très bien. Toujours selon le NDP, la nouvelle suite bureautique connaîtrait une progression de 108 % en volume et de 106 % en valeur sur la première semaine de commercialisation par rapport au vente d’Office 2003 pourtant jugé comme un bon cru à l’époque. Il faut croire que la nouvelle interface de l’application (enrichie d’un menu dynamique sous forme de « ruban ») a séduit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur