Windows XP : les constructeurs ne sont pas pressés

Mobilité

Pas de machines estampillées Windows XP avant la mi-novembre chez Dell. Encore quelques jours de patience chez HP et Compaq. En France, les constructeurs prêts à livrer leurs produits sous XP dès la sortie en boîte de l’OS ne semblent pas se bousculer au portillon. A leurs yeux, rien ne presse.

Les clients de Dell qui attendent impatiemment de s’équiper d’une machine sous Windows XP devront patienter encore un peu, jusqu’au 19 novembre. “Date maximale”, précise Loïc Martinelli. Le directeur marketing pour Dell France justifie ce délai par la nécessité de tester le nouvel OS de Microsoft sorti en boîte le 25 octobre (voir édition du 24 octobre 2001). “Il nous est impératif de valider les milliers de configurations que nous proposons avant de les commercialiser”, explique le responsable, “comme nous travaillons en direct avec le client, nous nous devons d’offrir une qualité de produit irréprochable.” Et d’éviter un important trafic auprès de l’assistance technique pour cause de problèmes rencontrés avec le nouvel OS.

Pour Loïc Martinelli, ce “retard” n’est pas significatif et il ne craint nullement de se laisser distancer par la concurrence. “Du côté des entreprises, il y a une phase d’évaluation” qui laisse au constructeur texan le temps de se mettre à jour. Côté grand public, “l’adoption de XP sur nos machines est plus rapide que pour les entreprises”. Surtout, “les prises de commandes seront effectives à partir de la première semaine de novembre”, précise le porte-parole de Dell France. Rappelons à ce sujet que Dell travaille en flux tendus et fabrique ses machines sur commande uniquement. On peut toutefois remarquer que Dell semble montrer plus d’enthousiasme pour adopter les derniers processeurs d’Intel. Le constructeur est généralement parmi les premiers, si ce n’est le premier, à commercialiser des configurations équipées des dernières puces du fondeur du Pentium, dès le jour officiel de leur sortie. Mais Intel lui prête peut-être des puces plus tôt que ne l’a fait Microsoft avec ses versions bêta de Windows XP.

Début novembre, c’est aussi la période que s’est fixé Compaq pour lancer sa gamme de machines sous Windows XP. “Nous attendons d’avoir assez de volume pour commencer à livrer”, justifie-t-on chez Compaq France. Hewlett-Packard et IBM, que nous n’avons pas réussi à joindre, semblent jouer la même carte. Sur leur site Web, en tout cas, où les configurations pour le grand public sont, le 26 octobre, encore proposées en Windows Millenium ou 98 SE. Des attitudes qui mettent en lumière la distance prise par les constructeurs vis-à-vis d’un système pourtant annoncé comme le moteur de la relance des ventes d’ordinateurs. Et ce d’autant que, aux Etats-Unis du moins, les prises de commandes pour des machines sous XP étaient effectives depuis la fin septembre chez HP et Compaq (voir édition du 24 septembre 2001).

Packard-Bell prêt mais prudent

Dans ce paysage aux allures presque nonchalantes face aux déferlement médiatique qu’engendre le Windows nouveau, Packard-Bell fait figure d’exception. “Les machines livrées avec Windows XP sont disponibles”, confirme un porte-parole de la filiale de Nec, “et notre site sera mis à jour en ce sens dès lundi prochain.” Si Packard-Bell est prêt, cela n’a pas été sans difficulté. “Nous avons effectué un maximum de tests, ce qui nous a permis de constater un certain nombre de difficultés que nous avons résolues dans la plupart des cas”, nous explique-t-on. Difficile d’en savoir plus sur la nature de ces bogues. Quoi qu’il en soit, les constructeurs se déchargent en partie de leur responsabilité à travers un petit texte qui accompagne certaines gammes de machines estampillées “Prêt pour Windows XP”. “Cette mention n’est pas une garantie de compatibilité de Windows XP avec tous les logiciels et tous les périphériques qui sont installés sur votre ordinateur ‘Prêt pour Windows XP’. Il peut être nécessaire d’installer des mises à jour (drivers ou correctifs), voire de nouvelles versions de vos logiciels afin de les rendre compatibles avec Windows XP”, peut-on lire. Une façon de dire que, testé ou non, Windows XP arrive, comme d’habitude, avec son lot de bogues inhérent à tout nouveau système d’exploitation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur