Windows XP Embedded, un système embarqué sur mesure

Cloud

Microsoft annonce la sortie de la version embarquée de son nouveau système d’exploitation Windows XP. Composé de plus de 10 000 composants indépendants, Windows XP Embedded est destiné aux divers appareils, à l’exclusion des PC, nécessitant un système d’exploitation léger.

Un mois après la sortie en fanfare de la nouvelle version de son système d’exploitation pour ordinateurs de bureau, Microsoft annonce la version embarquée (embedded en anglais) de Windows XP. A ne pas confondre avec Windows CE, moins complet mais plus léger, XP embarqué est basé sur les mêmes bibliothèques de programmation (API) et est destiné à tous les appareils ayant besoin d’un système d’exploitation pour fonctionner, en dehors des PC. Cela va du décodeur multimédia (set-top box) au distributeur d’argent du coin de la rue, en passant par les terminaux légers (thin client), les postes de travail industriels et même les machines à sous ! Principal avantage par rapport à la version desktop, XP embedded est en réalité un assemblage de 10 000 composants plus ou moins indépendants. Ce qui permet au concepteur d’un appareil spécialisé de choisir uniquement ceux dont il a besoin (affichage, gestion d’un clavier, un seul type de connexion réseau, etc.). Résultat, le système ainsi créé n’utilise, au minimum, que 4,8 Mo de mémoire et au maximum 70 Mo si l’on inclut l’interface graphique, IE 6, Windows Media Player, la connectivité USB, etc. Et il peut démarrer en ROM, si la machine créée ne dispose pas de disque dur et/ou de peu de mémoire vive. A titre de comparaison, il est possible d’obtenir un noyau système Windows CE ne “pesant” que 400 Ko. Mais seuls des appareils de poche, type Pocket PC, peuvent tirer parti des capacités plus limitées du système.

C’est la deuxième fois que Microsoft propose un tel système, spécialement conçu pour les applications hors PC. La version précédente, basée sur Windows NT 4.0, ne comprenait que cinq composants indépendants, ce qui la rendait moins souple. Les grands concurrents sur ce marché sont Linux (qui dispose également d’une version embarquée) et tout un ensemble de systèmes dits propriétaires, développés par leurs concepteurs pour chaque appareil. Reste à Microsoft à convaincre qu’il sait faire autre chose que des systèmes pour ordinateurs. Plusieurs partenaires comme Wyse (thin clients), Fujitsu Siemens (set-top boxes), Wincor Nixdorf (distributeurs) ont présenté des prototypes en même temps que l’annonce de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur