Windows XP : les PME y restent attachées

CloudEntreprise
windows-xp-pme

Une étude BitDefender confirme la propension d’un grand nombre de PME à conserver des postes de travail équipés de Windows XP malgré les risques sécuritaires.

Le 8 avril 2014, Windows XP arrivait officiellement en fin de vie, plus de douze ans après son lancement commercial. C’en était tout du moins terminé de son support technique étendu : plus aucun correctif de sécurité n’a été diffusé depuis lors, à l’exception d’un patch “extraordinaire” pour Internet Explorer.

Dans l’absolu, ceux qui ont choisi de conserver l’OS malgré les avertissements répétés de Microsoft et des experts en sécurité IT sont livrés à eux-mêmes et doivent assumer les risques non négligeables liés à cette décision : espionnage, piratage par exploitation de failles… Et pourtant, de nombreux utilisateurs n’ont pas encore migré, notamment en entreprise. Tel est le constat établi par BitDefender.

Des quelque 5000 PME interrogées entre mars et mai par l’éditeur de solutions antivirus, 53,4% ont finalisé la transition vers Windows 7 Professionnel; une petite partie a opté pour les versions Home Premium et Ultimate ou encore pour Windows 8.1 (Pro). Mais plus de 18% exploitent encore Windows XP sur au moins un poste de travail avec, dans 37% des cas, un ou plusieurs employés travaillant à distance, ce qui augmente potentiellement les risques.

Un parallèle s’établit avec le dernier baromètre mensuel de Net Applications (plus de 20% des ordinateurs connectés à Internet tourneraient encore sous Windows XP), mais aussi vis-à-vis de l’étude conduite en mars dernier par l’éditeur britannique Appsense. 77% des sociétés basées au Royaume-Uni déclaraient qu’elles continueraient d’utiliser Windows XP après la fin de son support.

Outre des incompatibilités stratégiques et la crainte des interruptions d’activité qui résulteraient d’une migration, les dirigeants interrogés évoquaient des contraintes budgétaires. Excluant pour cette raison même toute prolongation de support auprès de Microsoft, 84% d’entre eux assuraient toutefois que la page serait tournée à l’horizon 2015. Elle l’est déjà dans les grands comptes, qui ont, selon Gartner, presque tous finalisé le processus de migration vers une version ultérieure de l’OS… ou éventuellement un autre environnement (illustration avec Linux dans les distributeurs de billets).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les principales fonctions des antivirus version 2013 ?

Crédit photo : Francesco R. Iacomino – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur