Windows XP sera (presque) privé de Java

Cloud
Information - news

Dans la droite ligne de la possibilité d’intégrer ou non Internet Explorer dans Windows XP, le Wall Street Journal révèle que la nouvelle version de l’OS ne supportera pas le langage Java. Encore une pique en direction de Sun ? Que les utilisateurs se rassurent, les fabricants de PC pourront installer la machine virtuelle Java, laquelle sera d’ailleurs téléchargeable sur le site de Microsoft.

Microsoft a discrètement fait disparaître le support du langage Java dans la prochaine version de Windows XP. C’est le Wall Street Journal qui le révèle, le quotidien ayant tout simplement examiné la dernière version bêta de l’OS pour s’en rendre compte. Pourquoi alors Microsoft n’a-t-il pas prévenu ses clients ? Mystère. Il a pourtant bien crié sur tous les toits que l’installation d’Internet Explorer par les intégrateurs et fabricants serait facultative (voir édition du 12 juillet 2001) mais là, c’est apparemment différent… On pense aussi à l’encodage MP3, limité sous XP, que Microsoft va tout de même permettre via des partenaires (voir édition du 16 juillet 2001).

Seulement, Java est devenu quasi-indispensable à la navigation sur Internet, à travers les différentes applets. Aveugles, les utilisateurs de XP ? Cantonnés au Web sans Java ? Que nenni : “Quiconque souhaitera le support de Java dans Windows XP pourra se le procurer”, a indiqué Tom Pilla, le porte-parole de Microsoft à ZDNet.com. “Les fabricants de PC pourront librement l’installer, tandis que les utilisateurs pourront télécharger la machine virtuelle Java (JVM) Microsoft sur Internet. De plus, XP reconnaîtra et conservera la JVM de tous les consommateurs qui effectueront une mise à jour depuis Windows 2000 et les autres versions du système d’exploitation dans lesquelles elle était incluse”, a-t-il ajouté. On est rassuré.

Règlement de comptes ?

La dispute entre Sun et Microsoft autour de Java a déjà fait couler beaucoup d’encre. En janvier dernier, Microsoft acceptait tout de même de verser à Sun 20 millions de dollars (154 millions de francs ou 23,5 millions d’euros) pour l’utilisation de Java (voir édition du 24 janvier 2001). Pour autant, le conflit n’était pas enterré et on a vu depuis les deux concurrents se lancer des critiques plus ou moins ouvertes (voir édition du 9 février 2001). L’absence de Java dans XP ressemble d’ailleurs fort à une telle “amabilité”. Pour s’en expliquer, les voix chez Microsoft partent dans plusieurs directions. Interrogé par le Wall Street Journal, le porte-parole de Microsoft avançait le fait que le support de Java dans Windows représentait jusqu’à maintenant “beaucoup de code dont de nombreux utilisateurs n’ont pas besoin”. A nos confrères de VNUnet.com, Richard Hamblen, directeur marketing du développement de .Net chez Microsoft Royaume-Uni indiquait : “Notre accord avec Sun nous limite à la version 1.1.4 de la machine virtuelle Java, or le marché a évolué.” Pour cause : le produit en est désormais à sa version 2.1. Richard Hamblen ajoute que .Net supportera bien Java, idem pour Virtual Studio. “Cette décision est davantage positive pour Java car elle élargit le choix des consommateurs en machine virtuelle, depuis notre implémentation 1.1.4 – qui date – aux dernières versions proposées par des tierces parties.” Si ce n’est pas du discours marketing, cela y ressemble ! Et si c’est aussi positif, Microsoft aurait eu tort de ne pas s’en vanter.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur