Windows 8 : PC et tablettes ne font plus qu’un chez Fujitsu

MobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitation
PC portable convertible Fujitsu Lifebook T902

Qu’ils visent le grand public ou les entreprises, tablettes et PC ne font plus qu’un chez Fujitsu. Dans les gammes LifeBook et Stylistic, l’hybridité est de mise en cette dernière ligne droite vers Windows 8 (galerie photos).

A quelques jours de l’échéance, Fujitsu continue de peaufiner l’arrivée de tablettes et PC qui investiront son catalogue pour la sortie officielle de Windows 8 (26 octobre).

Le constat est – pouvait-il en être autrement – sans appel : le groupe high-tech japonais s’inscrit dans cette mouvance technologique qui impose les concepts hybrides comme une marque de convergence.

Ordinateurs portables et tablettes ne font plus qu’un, à l’image de cette Stylistic Q702 (environ 1300 euros TTC), convertible dotée d’un écran tactile et articulée autour d’un clavier amovible qui lui confère sa polyvalence.

Avec des processeurs Intel Core bicœurs Ivy Bridge (i3-3217U à 1,8 GHz ou i5-3427U jusqu’à 2,8 GHz en mode turbo, compatible vPro), elle a tout pour s’accommoder de Windows 8.

Son écran de 11,6 pouces (1366 x 768 points, contraste fixe 500:1, luminosité à 400 cd/m²) à technologie IPS intègre un double digitaliseur qui distingue la pression digitale du pointage au stylet.

Les 4 Go de mémoire vive (maximum, livré en standard) restent confortables, associés à des SSD eMMC de 64 à 256 Go et épaulés par un modem 3G / 4G LTE disponible en option.

Avec 1 USB 2.0, 1 USB 3.0, une sortie HDMI, un lecteur de cartes SDXC, le Wi-Fi 802.11n bibande à 300 Mbit/s (Atheros ou Centrino) et le Bluetooth 4.0, la connectivité et fournie.

C’est sans compter le clavier, quasi indispensable en ce sens qu’il fait office de station d’accueil munie d’une interface Ethernet Gigabit, d’une sortie VGA, de 2 ports USB et d’un accumulateur à 4 cellules qui porte l’autonomie de 4h à 9h30, relevant toutefois l’ensemble de 850g à 1,5 kg.

Autre Stylistic, la Q572, une 10,1 pouces un chouïa plus légère que son homologue (820 g), pour une configuration matérielle similaire, excepté le Bluetooth en option et surtout le processeur, un AMD Z-60, connu sous l’appellation “Hondo”.

Basé sur l’architecture Brazos 2.0 qui équipe certains netbooks, ce composant bicoeur est orienté économies d’énergie, avec 4,8 W en crête et 0,8 W en veille.

Par conséquent, ses performances ne sont pas comparables à celles des Intel Core qui équipent la Stylistic Q702. Le véritable adversaire sur le terrain de la basse consommation reste l’Intel Atom.

Au prix de performances ainsi rabotées, l’autonomie atteint les 7 heures en standard et tutoie les 12 heures avec la batterie optionnelle.

L’on conserve également la prise en charge de l’USB 3.0 (1 port), du capteur photographique à 5 mégapixels et du double microphone à annulation de bruit.

Quelques technologies de protection demeurent de la partie (traçage des machines perdues ou volées, verrouillage du BIOS, etc.) quand d’autres disparaissent, comme l’Anti-Theft, propre aux processeurs Intel.

Dans un autre registre, en l’occurrence en catégorie “Superior” du catalogue de Fujitsu, le LifeBook T902 (1899 dollars aux Etats-Unis, soit quelque 1740 euros TTC) vise davantage les grandes entreprises, dans l’apparat d’un Tablet PC de classe professionnelle.

Mis à niveau de Windows 7 vers Windows 8, ce convertible conserve un écran TFT de 13,3 pouces en 1600 x 900 points (500:1 ; 300 cd/m²), toujours logé dans un châssis de 1,8 kg et orientable à 360 degrés, mais désormais tactile, avec 10 points de contact.

A l’intérieur, les processeurs Core (modèles i5 et i7 avec les outils de contrôle Intel Small Business Advantage) s’allient à un maximum de 16 Go de mémoire vive DDR3. Le stockage est assuré par un disque dur (jusqu’à 500 Go) ou un SSD (jusqu’à 256 Go).

Passé une connectivité sans fil complète en standard (Bluetooth 4.0, Wi-Fi 802.11n bibande et 3G/UMTS – 4G/LTE), le T902 se distingue de par son lecteur d’empreintes digitales et sa baie modulaire.

Celle-ci peut accueillir une batterie (l’autonomie en est relevée de 7h à 11h), un second disque dur ou encore un lecteur optique, de DVD ou Blu-Ray.

Face à l’offre abondante qui se dévoilera avec Windows 8, cette évolutivité – que Fujitsu prônait déjà sous l’ère Windows 7 – s’impose comme un élément différenciant sur toute la ligne. Suffisant pour distinguer le constructeur nippon parmi ses pairs ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur