WinHEC 2005 : Microsoft s’attaque au format PDF d’Adobe

Mobilité

Longhorn intégrera Metro, nom de code d’un nouveau format de description de document.

Avec l’arrivée de Longhorn, nom de code du prochain Windows attendu pour 2006 (voir édition du 25 avril 2005), Microsoft espère bien introduire (et imposer) un nouveau format de document pour le moment connu sous le nom de code Metro. Annoncé par Bill Gates en personne dans le cadre des conférences WinHEC 2005 (du 25 au 27 avril à Seattle), Metro est le nouveau nom du programme Next Generation Print Path déjà évoqué au WinHEC 2004.

Metro est “un jeu de conventions qui exploitent le XML, l’Unicode, la compression ZIP et d’autres technologies largement accessibles”, précise l’éditeur. Autrement dit, un format de description de document (Page Description Language ou PDL). Soit un parfait concurrent du PDF (Portable Document Format) d’Adobe qui, depuis son apparition en 1993, s’est imposé comme un standard (ouvert et public) tant sur nos PC que dans le monde de l’impression professionnelle.

Metro s’appuie sur le XML

A la différence du PDF, qui s’appuie sur le langage de description de page Postscript (également développé par Adobe en 1986), Metro exploite le XML. Dans ce cadre, il sera en mesure de lire et imprimer des documents de façon autonome et indépendamment de l’application qui les a créés. La solution d’Adobe requière, elle, une application de lecture (au minimum) via Acrobat Reader. De plus, Metro offrirait une plus grande fidélité d’impression de ce qu’on visualise sur l’écran (le fameux “wysiswyg”). Enfin, Microsoft promet de fournir des licences gratuites pour exploiter sa technologie.

Sur le papier, Metro a donc tous les atouts pour contrer l’hégémonie du PDF. Il restera cependant à convaincre l’industrie du “print”. Si les constructeurs d’imprimantes devraient rapidement intégrer les drivers Metro, les professionnels de l’impression (imprimerie, flasheurs, etc.) seront probablement plus réticent à changer leurs habitudes. Microsoft a déjà pris les devants et s’est attaché les services de Global Graphics, un expert dans le développement de solutions de pré-presse, d’impression numérique et de gestion de documents électroniques.

Adobe sauvé par Macromedia?

Dans ce cadre, l’entreprise travaille sur les formats d’Adobe depuis 1986 et propose ses technologies aux constructeurs de solutions d’impression (HP, Agfa, Konica…). Global Graphics développe notamment un RIP (Raster Image Processors, logiciel d’interprétation de données) et un PDL autour de Metro. Lesquels seront fournies dans le cadre des outils de développement que Microsoft délivrera aux développeurs.

Metro signera-t-il la fin du PDF? Difficile à dire. Si Microsoft a prouvé par le passé sa capacité à s’imposer sur un nouveau marché (pour lui), ce serait sans compter sur les capacités d’innovation d’Adobe qui bénéficie d’une base installée d’utilisateurs. Rappelons au passage que Adobe a récemment racheté Macromedia (voir édition du 18 avril 2004). Une acquisition qui anticipe peut-être les intentions du géant de Redmond dans le domaine du print. La création d’un nouveau format de document numérique associant le Flash au PDF pourrait notamment permettre à Adobe de conserver ses avances dans le secteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur