Withings – Fitbit : opération migration

Apps mobilesMobilité
fitbit-withings
3 7

Les utilisateurs de produits connectés Fitbit vont pouvoir récupérer gratuitement leurs données et les migrer vers la plate-forme fitness de Withings.

Pour imposer sa gamme d’objets connectés, Withings joue l’ouverture.

L’entreprise française spécialisée dans l’électronique grand public lance le programme « Switch to Withings ».

Cette initiative a une double vocation : il s’agit non seulement de permettre aux utilisateurs de produits concurrents de récupérer leurs données gratuitement… mais aussi – et surtout – de transférer ces données vers la plate-forme fitness de Withings.

La liste des produits éligibles est vouée à s’étendre au fil des mois. Les premières jonctions fonctionnelles ont été établies avec l’offre de l’Américain Fitbit, auteur, à la mi-juin, d’une entrée tonitruante à la Bourse de New York (732 millions de dollars levés)*.

Pour permettre ainsi l’accès à l’historique des progrès provenant d’autres marques d’objets connectés, Withings exploite les API mises à disposition par ses concurrents. Ces dernières sont déjà exploitées par des services comme IFTTT (« If This Then That »), qui mettent le Web à profit pour monter des passerelles entre services et objets connectés.

La gratuité constituera un argument de choix pour les utilisateurs de trackers Fitbit (Charge, Charge HR, Surge), pour lesquels l’exportation de données aux formats XLS ou CSV n’est accessible que moyennant souscription à un abonnement premium facturé 44,99 euros TTC par an.

Une fois les données récupérées via « Switch to Withings », l’utilisateur peut les conserver pour un usage personnel. Ou choisir de migrer vers des plates-formes comme Google Fit et Apple Healthkit. Mais aussi vers Withings, auquel cas il obtiendra rétroactivement des badges et l’intégration de ses performances dans le leaderboard.

La relation inverse, c’est-à-dire la récupération de données Withings sur un compte Fitbit, est déjà opérationnelle, mais pour un seul produit : la balance connectée Smart Body Analyzer.

* L’appétit des investisseurs est à la hauteur des prévisions d’IDC, qui estime que le marché des « wearables » pèsera 126 millions d’unités en 2019 (soit 27 milliards de dollars), contre un peu moins de 20 millions en 2014.

Crédit photo : agswandrew – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur