WordPress lance l’offensive e-commerce avec WooThemes

E-commerceEntrepriseFusions-acquisitionsMarketing
woocommerce-wordpress

Pour intégrer la dimension e-commerce dans son offre WordPress, Automattic absorbe WooThemes et son plugin destiné à créer des boutiques en ligne.

Voilà bientôt une décennie qu’Automattic a pris sous son aile la plate-forme WordPress.com.

A l’heure de souffler sa 10e bougie (ce sera le mois prochain), l’éditeur américain aborde le virage du commerce électronique en s’offrant l’un des plugins les plus populaires rattachés à son CMS : WooCommerce, téléchargé plus de 7,5 millions de fois et exploité par « au moins 650 000 boutiques en ligne », selon les estimations de l’agence australienne BuiltWith.

A l’origine de ce plugin qui permet de transformer tout site WordPress en magasin, on trouve la société WooThemes, fondée en 2008 par trois entrepreneurs de Norvège et d’Afrique du Sud. Sept ans plus tard, l’effectif compte 55 collaborateurs répartis dans 16 pays.

A ses débuts, WooThemes éditait essentiellement des thèmes WordPress, avant de s’intéresser aux plugins. C’est en 2011 que WooCommerce est lancé, avec l’aide de deux développeurs britanniques. La plupart de ses composantes sont aujourd’hui en open source, sous licence GPL.

Principale promesse faite aux marchands : on ajoute des produits comme on publierait des articles. Plus d’une centaine d’extensions permettent de prendre en charge d’autres moyens de paiement que PayPal (intégré nativement), de mieux gérer les livraisons et l’inventaire ou encore d’optimiser la relation client.

Dans sa contribution blog officialisant le rapprochement, Matt Mullenweg, fondateur de WordPress et CEO d’Automattic, précise que WooCommerce propulse actuellement 24 % des boutiques en ligne. Et d’évoquer une « alliance logique » avec WordPress, sur lequel reposent « 23 % de tous les sites ».

Dans leurs publications respectives, Mark Forrester et Magnus Jepson, cofondateurs de WooThemes, expliquent que les premières négociations avec leur acquéreur remontent à l’année dernière. Les démarches ont fait suite à des discussions infructueuses avec « plusieurs concurrents, ainsi que des investisseurs potentiels ».

Une fois la transaction finalisée (c’est une question de semaines), rien ne changera pour les utilisateurs de WooCommerce. L’écosystème qui s’est constitué autour du service sera pour sa part amené à croître plus rapidement : Automattic compte 325 collaborateurs dans 37 pays.

Ci-dessous, une vidéo postée par Matt Mullenweg pour revenir plus en détail sur l’acquisition :

Crédit photo : graja – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur