WWDC : un événement plus qu’attendu !

Cloud

La conférence des développeurs Apple a débuté dimanche 22 juin à San Francisco. La Pomme y dévoile les technologies qui doivent redonner un second souffle à ses ventes de produits professionnels et sans doute également à sa gamme grand public. C’est la Keynote de Steve Jobs qui en sera le point d’orgue. Le monde entier s’est donné rendez-vous sur le Web, dans les magasins d’Apple ou sur la fréquence satellite dédiée pour suivre l’événement !

WWDC : World Wide Developer Conference ou “We Will Delight Crowds” (nous allons réjouir les foules) ? Telle aurait été en tout cas l’antienne retenue par le management d’Apple pour motiver ses troupes avant le lancement de sa conférence développeurs, selon le site de rumeur Looprumors. Ce rendez-vous 2003 s’avère indéniablement le plus attendu depuis des années par les fanatiques d’Apple. La WWDC devait se dérouler initialement du 19 au 23 mai (voir édition du 24 mars 2003), à une centaine de kilomètres plus au sud, à San Jose, le fief des fondeurs de puces ! Mais Apple a reculé la date en début d’année, inaugurant une vague de spéculations qui a atteint son paroxysme. Jamais dans l’histoire de la firme le nombre de sites dédiés aux rumeurs autour de son activité n’aura été aussi important ! Enfin, ce milieu d’année 2003 marque également un tournant dans la mesure où ce qu’il présentera ce soir décidera sans doute ses clients à la soutenir ou à l’abandonner. C’est en tout cas en substance ce qu’annonce le journaliste canadien Dale Tournemille, un utilisateur avec dix années d’expérience sur Mac, qui prévient qu’il devrait abandonner la plate-forme sous peu. Et de lister les éléments clé qui le poussent vers le monde PC. “Si le G5 venait soudainement à la rescousse d’Apple, poussant le prix des G4 à 1,4 GHz vers le bas de manière substantielle, je reconsidérerai sans doute ma position”. Et le jeune homme n’est pas le seul à scruter avec attention les conséquences de l’introduction d’une nouvelle plate-forme : les ventes de Power Mac ont tellement chuté sur les derniers trimestres, qu’Apple a d’ores et déjà prévenu que sans relance de ses ventes de machines pro, elle aurait du mal à se maintenir (voir édition du 6 juin 2003). Le Power Mac G5 n’a donc pas intérêt à être un coup d’épée dans l’eau ! Le nouveau processeur s’avère vital pour la firme. Il s’agit du PowerPC 970 que des ingénieurs d’IBM présenteront à l’issue de la Keynote ainsi que le fait remarquer le San Jose Mercury News.

l’accès aux sites dédiés à la Pomme freiné

Panther aussi, la nouvelle version 10.3 de Mac OS X, devrait décupler l’intérêt des internautes : des images ont brièvement circulé sur la Toile ce samedi, montrant une version plutôt achevée du système d’exploitation. Une version intermédiaire devrait être donnée aux développeurs, avec les outils de développement ad hoc (voir édition du 19 mai 2003). Compte tenu de son importance stratégique, la WWDC est retransmise par tous les canaux possibles : en Europe, Apple a invité la presse et des VIP à suivre l’intervention de son PDG en direct à Berlin, et à découvrir les machines dans la foulée. Aux Etats-Unis, une vingtaine d’universités américaines proposent de voir le spectacle en direct, tandis que le réseau des Apple Store retransmettra également le discours de Steve Jobs. Les coordonnées de la diffusion par satellite ont été fournies sur Internet. Certains sites comme MacRumors ont compilé les lieux où il était possible de suivre l’allocution. Mais c’est aussi sur Internet que le spectacle devrait avoir lieu : les fils de discussions se préparent, tandis que certains sites ont déployé des serveurs spécifiques destinés à supporter l’engouement des aficionados du Mac. En France, le site de l’école d’Ingénieurs SupInfo relayera les commentaires de deux de ses élèves envoyés à San Francisco à l’occasion d’un partenariat avec Apple. Les conséquences de cet engouement pour une conférence qui absorbait auparavant uniquement les développeurs se ressentent sur la Toile. Il est prévu que l’accès aux sites dédiés à la Pomme puisse être freiné. Et le ralentissement devrait se poursuivre tard dans la soirée : Apple mettra en effet l’intervention de Jobs au format QuickTime à disposition sur son site un peu plus tard dans la soirée (sans doute aux environs de 22h00 à Paris). Mais c’est le site de vente en ligne qu’il faudra scruter avec attention : les forums ne manquent pas de participants annonçant déjà à l’envie qu’ils n’hésiteraient pas à faire l’acquisition d’une des nouvelles machines dès leur introduction. Le mot semble être donné sur Internet : que ce soit des Power Mac ou une révision des PowerBook, Apple a plutôt intérêt à avoir préparé son canal de distribution pour soutenir une demande débordante. La capacité de l’entreprise à y répondre validera sa politique marketing qui repose sur le secret absolu et l’absence de commentaires, doublée d’une chasse féroce aux fuites.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur