Wynd lève 30 millions d’euros pour digitaliser les points de vente

EntrepriseLevées de fondsStart-up
wynd-levee-fonds
3 16

Troisième tour de table pour Thematic Groupe, qui exploite, sous la marque Wynd, une suite logicielle SaaS dédiée à la digitalisation des points de vente.

Un consultant avant-vente, un chef de projet digital, des développeurs front-end et back-end, un responsable administratif et financier… On recrute chez Thematic Groupe.

La SAS parisienne, qui préfère se présenter sous la marque Wynd donnée à sa plate-forme cloud pour la digitalisation des points de vente, projette ses ambitions jusqu’au Moyen-Orient après un tour de table de 30 millions d’euros.

Sodexo emmène l’opération à travers son fonds lancé officiellement la semaine passée pour accompagner les start-up innovantes.

Du côté d’Orange Digital Ventures, on remet au pot après avoir participé, il y un an, à la levée de fonds de Série A, d’un montant de 7 millions d’euros (un premier financement de 1,8 million d’euros ayant été obtenu en amorçage à l’automne 2014 avec un pool de business angels et le concours de Bpifrance).

À l’époque, Wynd avait manifesté l’intention d’orienter sa solution vers un usage multisectoriel, après s’être concentré essentiellement sur les professionnels de la restauration, avec des références comme Flunch et Quick.

Son domaine d’expertise et son portefeuille de clients – parmi lesquels une cinquantaine de grands comptes – s’étendent aujourd’hui aux métiers du luxe, de l’hôtellerie, de l’immobilier commercial ou encore de la santé, en plus de la restauration commerciale et collective.

Transformation numérique

Exploitée commercialement depuis mai 2014, son offre SaaS doit permettre d’aborder à la fois les problématiques in-store (production, terminaux de paiement, business intelligence…) et out-store (livraisons, réservations, click & collect…).

Elle se compose de modules installables indépendamment et qui couvrent trois grands axes. D’abord, le point de vente : système d’encaissement, site e-commerce, gestion des stocks et des flux financiers. Ensuite, le pilotage : reporting, gestion des commandes et du catalogue, CRM. Enfin, les interfaces consommateur, de la borne tactile à l’application mobile.

Investisseur, Sodexo est aussi client de Wynd, qu’il a initialement déployé sur des sites de restauration collective, avant d’aborder la restauration livrée et d’étendre la solution à son réseau d’indépendants, selon Les Échos.

Du Village by CA à la Tech City

Passée par la pépinière Le Village by CA et plus récemment accompagnée par HPE dans le cadre de son programme d’accélération, la start-up compte s’implanter à Londres et à Dubaï.

Une expansion géographique qui s’assortira d’un élargissement des équipes. Il est question de doubler, sur un an, un effectif qui compte aujourd’hui 80 collaborateurs, sous la direction d’Ismail Ould-Hocine*, anciennement à la tête d’Art Coffee, enseigne de restauration rapide un temps basée dans la même rue que Thematic Group (qui a, depuis lors, déménagé dans le 8e arrondissement).

Dans l’absolu, le rythme de croissance s’est accéléré ces derniers mois : Wynd revendique 5 000 points de vente équipés, contre 1 800 après sa précédente levée de fonds. Autant de professionnels qui peuvent suivre en temps réel l’ensemble de parcours client et pousser des promotions, par e-mail ou par SMS.

* Son associé Arthur Perticoz, directeur marketing, est arrivé de Publicis Conseil, où il accompagnait la stratégie numérique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur