Xavier Niel s’empare d’Orange Suisse

ManagementNominationsOpérateursRégulationsRéseaux
orange-suisse-xavier-niel

A travers sa holding NJJ Capital, Xavier Niel veut prendre le contrôle d’Orange Suisse (propriété du fonds Apax). Montant de l’acquisition : 2,3 milliards d’euros.

Xavier Niel part en Suisse. Plus précisément, sa holding personnel d’investissement NJJ Capital procède à l’acquisition d’Orange Communications, l’ex-filiale du groupe Orange tombée en février 2012 dans les mains du fonds Apax. La transition a été de courte durée.

Montant de la transaction : 2,8 milliards de CHF (équivalent à 2,3 milliards d’euros). L’opération est soumise à l’approbation des autorités compétentes, qui devrait rendre leur position d’ici la fin du premier trimestre 2015.

Selon LeTemps.ch, Orange Suisse est actuellement le numéro deux de la téléphonie mobile dans le pays avec 2,12 millions de clients. L’opérateur dispose d’un effectif de 871 collaborateurs et exploite 87 points de vente au niveau local.

“Orange Suisse a mis en place de nombreuses initiatives qui ont transformé l’entreprise, la rendant plus performante, plus adaptée aux futures évolutions du marché, tout en augmentant son EBITDA. Ces trois dernières années, elle a notamment réussi à moderniser son système informatique, et à déployer son réseau 4G qui couvre aujourd’hui 90% de la population suisse”, déclare Gabriele Cipparrone, Partner chez Apax Partners, cité dans le communiqué (PDF).

“En tant que nouveau propriétaire d’Orange Suisse, NJJ Capital apportera de la continuité aux clients d’Orange Suisse ainsi qu’à ses employés et sa direction”, déclare Xavier Niel de son côté.

Le principal actionnaire d’Iliad confirme donc son intérêt pour le marché suisse. Lorsque le groupe Orange avait mis en vente sa filiale suisse, des rumeurs circulaient déjà sur l’implication de Xavier Niel dans le dossier. Finalement, c’est Apax qui avait pris la main.

Sur l’année 2014, Xavier Niel a pris la main sur Monaco Telecom et a fait une incursion aux Etats-Unis en tentant en vain de racheter T-Mobile US (propriété de Deutsche Telekom).


Quiz : Connaissez-vous vraiment Iliad-Free ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur