Xavier Niel à Station F : une journée dédiée aux start-up de son “organisme vivant”

EntrepriseGestion des talentsManagementStart-up
station-f-xavier-niel

Instigateur du méga-incubateur Station F, Xavier Niel a passé une journée avec les start-up présentes sur place. Avec une session Ask Me Anything en prime.

Après l’installation qui s’est prolongée tout au long de l’été, place à la première grande rentrée de Station F.

Mercredi (20 septembre), Xavier Niel est venu rendre visite aux équipes de start-up qui ont pris possession des lieux. Le lendemain de l’organisation du Meilleur Dev’ de France qui s’était déroulé dans l’enceinte du nouveau méga-incubateur parisien. 

Une journée à côtoyer le dirigeant du groupe télécoms Iliad-Free (mais aussi de 42 pour l’apprentissage du code et de Kima Ventures pour soutenir les investissements dans des jeunes pousses) est un moment privilégié.

L’occasion de prodiguer des conseils précieux aux les équipes de start-up présentes. La journée de Xavier Niel a été synthétisée dans une contribution de Station F sur la plateforme éditoriale Medium.

La structure géante, installée dans le 13ème arrondissement à la Halle Freyssinet, occupe une surface totale de 34 000 mètres carrés et intègre 3000 postes de travail.

Pour le démarrage d’activité, elle accueille un écosystème de 26 programmes d’accompagnement de start-up avec des partenaires comme Facebook, Microsoft, Vente-privée, Havas, Zendesk, Thales, Ubisoft ou Naver / Line.

Sachant que Station F a enclenché ses propres programmes de soutien, en particulier le Founders Program (200 start-up dans la boucle).

Sur place, Xavier Niel a pu rencontré des start-uppers en herbe et des entrepreneurs confirmés comme Jacques-Antoine Granjon (Vente-Privée), Rachel Delacour (Zendesk/Bime), Quentin Sannié (Devialet), Eric Carreel (Withings), Séverine Grégoire (MesDocteurs.com, Monshowroom.com), Lara Rouyrès (Selectionnist) et Marc-David Choukroun (La Ruche Qui Dit Oui).

Pour la tournée des start-up organisée dans l’enceinte de Station F, rendez-vous sur Business Insider pour découvrir une sélection des jeunes pousses (Ask Mona, Carrosse Royal, Cocolis…) qui ont pu s’entretenir avec le maître des lieux.

“Les sociétés qui ont réussi ont basculé à 3 ou 4 reprises”

Dans un auditorium gonflé à bloc, Xavier Niel a participé à une session AMA (“Ask Me Anything”) de questions libres posées et de réponses mais l’exercice de communication était réservé aux jeunes pousses locataires de l’incubateur.

L’occasion pour le fondateur du groupe Iliad-Free de revenir sur son parcours d’entrepreneur, qui a commencé tôt à partir de 16 ans en faisant ses armes à l’ère du Minitel.

Xavier Niel a également abordé le potentiel de création d’entreprises en France, considéré comme “un paradis fiscal” pour les start-up.

“La France est définitivement un environnement d’accueil bienveillant pour les entrepreneurs, qu’ils soient français ou étrangers. C’est un élément-clé quand on sait que 75% des créateurs de la Silicon Valley ne sont pas nés aux USA”, évoque-t-il.

A travers son fonds Kima Ventures et la batterie de start-up qu’il soutient, il est conscient que l’exercice du pivot (c’est-à-dire le fait de changer de positionnement) est fréquent.

“Toutes les sociétés qui ont réussi ont basculé à trois ou quatre reprises”, évoque Xavier Niel, qui cite le cas de Slack, une jeune pousse engagée dans le domaine des jeux vidéo qui a basculé dans la messagerie collaborative en effectuant une percée.

Xavier Niel se montre ouvert aux nouveaux domaines d’exploration de business comme les crypto-monnaies (Kima Ventures a investi dans Paymium par exemple) et aux marchés qui s’ouvrent comme celui du cannabis dans certains Etats aux USA.

Prochaine étape dans l’enrichissement de l’écosystème Station F : l’inauguration d’un espace Techshop pour les “makers” (inventeurs bidouilleurs) et celle de la Chill zone pour le volet de la restauration.

Xavier Niel compte aussi animer le quartier autour de la Halle Freyssinet avec un hôtel 5 étoiles et une auberge de jeunesse qui devraient émerger d’ici deux ans.

“Nous sommes dans un organisme vivant et Station F n’est que la première brique”, s’exclame Xavier Niel.

La constitution d’un espace de vie en communauté est également attendue aux alentours : trois tours devraient abriter 100 appartements à partager (soit une capacité d’accueil de 600 personnes).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur