Xbox bidouillée = PC pas cher

Cloud

Un étudiant du MIT démonte une Xbox afin de la transformer en un simple PC capable de tourner sous n’importe quel système d’exploitation. Un PC à moins de 300 euros (sans écran ni clavier/souris) qui répond à l’essentiel des besoins familiaux. Une démonstration qui nous conforte, à VNUnet, dans l’idée qu’il existe un marché pour des ordinateurs familiaux à des prix plus raisonnables que ceux d’aujourd’hui.

Andrew “Bunnie” Huang est bien parti pour se faire un nom dans le “petit” monde de la micro-informatique. Cet étudiant du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a entrepris de démonter une Xbox afin de transformer la console en un simple PC bon marché. Et il y est parvenu au vu des résultats qu’il publie au format PDF et HTML, avec l’accord de Microsoft et sur les conseils juridiques de l’Electronic Frontier Foundation(EFF), l’étudiant préférant éviter de s’attirer les foudres de l’éditeur de Redmond. Inutile de préciser que les manipulations nécessaires à la transformation s’adressent à un public très averti et sachant manier le fer à souder. L’étudiant, diplômé d’un doctorat en physique (PhD), est notamment parvenu à faire sauter les protections matérielles de la Xbox afin de pouvoir installer n’importe quel système d’exploitation, dont Linux. Pour l’occasion, Andrew Huang a notamment découvert la présence d’un numéro de série unique à chaque console. Un identifiant qui pose un double problème face à l’utilisation de la Xbox en réseau, notamment avec le service de jeu en ligne que prévoit de lancer Microsoft (voir édition du 22 mai 2002). Que fera le constructeur de cet identifiant ? Et quel niveau de sécurité (ou d’insécurité) accompagnera l’accès à ce numéro unique ? Il n’existe plus de véritable entrée de gamme Le propos de VNUnet.fr n’est pas, ici, de polémiquer sur la présence de cet identifiant et encore moins de vous inciter à bidouiller votre Xbox. Mais simplement de rappeler qu’en avril dernier, nous assimilions la console, de par son architecture, à un PC bon marché suffisant à la plupart des besoins familiaux (voir édition du 18 avril 2002). Ordinateur vendu 480 euros à son lancement et 299 aujourd’hui. Nous estimions alors que, même si la console est vendue à perte (Microsoft se “rattrapant” sur les jeux), les constructeurs de PC pourraient “offrir au public des ordinateurs à prix raisonnables” estimés à moins de 600 euros, écran compris. Andrew Huang nous a – bien involontairement, il est vrai – confortés dans notre position d’un point de vue technologique. Nous l’en remercions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur