Xbox One S : Microsoft joue la carte de la 4K

Mobilité
5 1

La Xbox One S débarque sous la forme d’une mouture rajeunie de la Xbox One (sortie en 2013), avec des lignes plus séduisantes et le support de la 4K à 60 ips.

Lors de l’E3 2016, Microsoft avait dévoilé la Xbox One S, un modèle intermédiaire entre la première Xbox One et la prochaine génération répondant au nom de code  » Projet Scorpio  » (prévue pour fin 2017). Elle est disponible officiellement au tarif de 399 euros (version 2 To).

La Xbox One va bientôt souffler ses trois bougies d’anniversaire. Fréquemment, les fabricants de consoles de jeux vidéo choisissent ce moment pour introduire une version dite « Slim » et tenter de dynamiser les ventes.

Car, la Xbox One S se distingue avant tout de son aînée par ses courbes plus séduisantes et son volume bien inférieur.

Alors que l’imposante Xbox One manquait d’esthétisme, la Xbox One S fait mieux et se rapproche des niveaux atteints par les précédents modèles Xbox 360 et Xbox 360 S.

xbox-one-S-2-To

Microsoft annonce la couleur en indiquant qu’il s’agit de la « Xbox la plus fine jamais conçue ». Elle est aussi 40% plus petite que la Xbox One originale. De surcroît, elle intègre désormais le bloc d’alimentation. Un rapide calcul montre qu’il s’agit plutôt de 37% (on passe de 13 x 10,75 x 3 pouces à 11,75 x 9 x 2,5 pouces).

Mais, l’autre grosse nouveauté provient du support de la 4K / Ultra HD (UHD) à 60 ips (images par seconde) accompagné de celui du HDR (High Dynamic Range), synonyme d’un plus grand contraste.

Si la Xbox One supporte techniquement la 4K, cela passe par un port HDMI 1.4a, ce qui limite d’emblée le rafraichissement à 30 images par seconde. La Xbox One S dispose, elle, d’un port HDMI 2.0a, seul capable de véhiculer un flux vidéo à 60 ips et en HDR. Il faut bien entendu disposer d’un écran 4K équipé également d’un tel port et supportant le HDR pour en bénéficier.

Dès lors, il devient possible de regarder des vidéos streamées en 4K (à 60 ips avec HDR) depuis Netflix par exemple ou bien de regarder des Blu-rays 4K. Par la même, La Xbox One S devient ainsi le lecteur de Blu-ray 4K / UHD le moins cher du marché.

Les jeux bénéficient également d’un upscale dans cette résolution tandis que certains futurs gros jeux supporteront le HDR (comme les titres Gears of War 4, Forza Horizon 3 et Scalebound ).

La Xbox One est déclinée suivant 3 capacités de disque dur (500 Go, 1 To et 2 To), même si, pour l’heure, seule la mouture 2 To est commercialisée.

En revanche, exit le le périphérique Kinect pour la prise de contrôle à distance avec commande vocale, tout comme le port associé. Il faudra passer par un adaptateur dédié (en option).

Vent de fraîcheur également du côté de la manette qui bénéficie d’un redesign et d’une texture dite « grip » pour une meilleure ergonomie et du support du Bluetooth. De quoi faciliter son utilisation avec les terminaux mobiles (smartphones et tablettes) et les PC évoluant sous Windows 10.1.

On trouve également, en plus des 3 ports USB 3.0 et du port SPDIF, un port infrarouge. La Xbox One S peut ainsi être configurée pour allumer d’autres appareils (HDTV, démodulateur satellite…).

Reste à voir si cette nouvelle mouture Xbox One réunit suffisamment d’ingrédients pour séduire les gamers face à l’influence de la PS4 de Sony.

(Crédit photo : @Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur