Xerox se transforme : l’impression d’un côté, le BPO de l’autre

BourseCloudEntrepriseImprimantesPoste de travail
xerox-split
1 6

Les activités de Xerox sont scindées en deux entités distinctes : les imprimantes d’un côté et les services d’outsourcing de l’autre.

A l’instar d’un HP, Xerox va scinder ses activités en deux sociétés indépendantes.

La première conservera les activités historiques de matériel d’impression (imprimantes et photocopies) tandis que la seconde sera dédiée aux services d’externalisation pour les entreprises (business process outsourcing ou BPO).

Cette nouvelle donne corporate aurait été annoncée sous la pression du milliardaire Carl Icahn, présenté comme un investisseur activiste et actionnaire de Xerox (8,13%). Ce que dément Ursula Burns, qui occupe les fonctions de CEO de la firme depuis 2009.

Fin octobre, Xerox avait entamé une révision stratégique de ses activités. Tout s’accélère avec la décision prise de scinder les activités en deux.

Dans le schéma opérationnel d’ici la fin de l’année, la scission permettra de créer une entreprise de « technologies du document » de 11 milliards de dollars (Document Technology) et une société d’externalisation (BPO) de sept milliards.

La première entité, centrée autour de l’activité historique va évoluer sur un marché en déclin face à des concurrents comme HP Inc, Canon, Lexmark ou Ricoh. Le lancement de son premier photocopieur (Xerox 914) remonte à 1959 mais la création de la société remonte à 1906.

Selon Les Echos qui citent des études de marché Gartner et IDC, le marché de l’équipement d’impression va passer de 45,2 milliards de dollars en 2015 à 41,9 milliard d’ici 2019.

Tandis que celui des consommables passera de 91,7 milliards de dollars à 80,9 milliards.

Les services, l’autre pan de Xerox

La division BPO qui va prendre son envol de manière indépendante surfera sur les logiciels et les services.

Un marché investi par Xerox en 2010 avec le rachat d’Affiliated Computer Services (6,4 milliards de dollars).

Fin 2014, la firme américaine basée à Norwalk (Connecticut) a cédé Xerox ITO (services informatiques) à Atos en fin d’année 2014.

La plus grosse partie de l’effectif – soit 100 000 collaborateurs – sera placée dans la société dédiée aux services d’outsourcing.

Tandis que l’entité dédiée à l’impression intègrera le reliquat du personnel groupe (40 000 personnes).

En 2015, Xerox a réalisé un chiffre d’affaires global de 18,05 milliards de dollars (en baisse de 8% par rapport à l’an passé) et son résultat net a plongé de 52% en passant de 1 milliard à 500 millions.

Difficile de ne pas faire le lien avec le sort de Hewlett Packard, qui a également choisi de scinder ses activités en deux l’an passé : Hewlett Packard Enterprise d’un côté et HP Inc de l’autre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur