Xiaomi en Bourse : le grand saut se préparerait pour 2018

BourseEntrepriseMobilitéSmartphones
xiaomi-ipo-2018

Xiaomi viserait une valorisation à 50 milliards de dollars dans le cadre de son IPO, qui pourrait survenir l’an prochain à la Bourse de Hong Kong.

L’année 2018 sera-t-elle, pour Xiaomi, synonyme d’IPO ?

The Information répondait par l’affirmative la semaine passée, annonçant l’opération pour le deuxième semestre.

Bloomberg ne fixe pas d’échéance, mais confirme que les négociations auraient été amorcées avec des banques, dans l’optique d’une introduction à la Bourse de Hong Kong.

Xiaomi viserait une valorisation à 50 milliards de dollars*, contre 46 milliards au sortir de son dernier tour de table, officialisé fin 2014 avec la participation da la société d’investissement russe DST Global et du fonds souverain GIC basé à Singapour.

À l’époque, la firme high-tech chinoise affichait une croissance insolente sur le segment des smartphones, dont elle tirait l’essentiel de ses revenus, forte d’une réputation construite entre marketing agressif, ventes flash et exploitation des réseaux sociaux.

Le catalogue s’est étoffé depuis lors, dans un contexte de forte concurrence, au travers d’incursions successives dans les drones, la réalité virtuelle… et les enceintes connectées, avec un modèle dévoilé cet été, parallèlement à une nouvelle mouture de l’OS MIUI mâtinée d’intelligence artificielle.

Retour gagnant ?

Xiaomi mène aussi une offensive sur le volet des services. En Chine, l’entreprise est notamment devenue MVNO et a lancé, avec six partenaires, une banque en ligne qui s’adresse en priorité aux jeunes actifs et aux start-up.

Le renforcement de la présence commerciale (60 pays couverts au dernier pointage) et la diversification des canaux de distribution (objectif à l’horizon 2019 : un millier de magasins physiques sous la marque Mi Home) a porté une relance illustrée dans les dernières statistiques d’IDC.

Après plus d’un an d’absence, Xiaomi est revenu dans le top 5 des fabricants mondiaux de smartphones : 27,6 millions d’unités livrées au 3e trimestre 2017, contre respectivement 30,7 millions et 39,1 millions pour ses compatriotes OPPO et Huawei (Apple en étant à 46,7 millions ; Samsung, à 88,3 millions).

Fondateur et principal dirigeant de Xiaomi, l’homme d’affaires Lei Jun met un point d’honneur à dépasser Samsung en Inde, où les partenariats de distribution se sont multipliés, pour un chiffre d’affaires dépassant le milliard de dollars sur l’année 2016. Il est question d’investir 500 millions de dollars sur place dans les trois à cinq ans à venir.

* Il s’agirait d’une IPO sans précédent dans le numérique depuis celle d’Alibaba, qui avait levé, en 2014, plus de 20 milliards de dollars sur la base d’une valorisation dépassant les 230 milliards.

Crédit photo : Xiaomi


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur