Mi Drone : Xiaomi fait une entrée fracassante sur le marché des drones

Mobilité
1 0

Xiaomi signe son entrée sur le marché des drones avec les Mi Drone, qui viennent titiller les leaders du marché grâce à des rapports qualité/prix bluffants.

Xiaomi s’illustre régulièrement en faisant décoller le rapport qualité/prix de ses produits, comme les smartphones.

Cette fois-ci, la firme high-tech chinoise fait décoller deux drones aux profils de quadricoptères : Mi Drone. Ils devraient venir jouer les trouble-fêtes sur un marché en pleine expansion.

On évolue dans la 4K avec la mouture premium du Mi Drone qui est équipée d’une caméra permettant de filmer dans cette définition. Une version d’entrée de gamme avec caméra captant en 1080p sera aussi proposée.

Xiaomi a confié la production de ses Mi Drone au sous-traitant chinois Flymi mais y adosse son nom désormais auréolé d’une certaine réputation.

Avant tout chose, Xiaomi jette un pavé dans la marre au niveau de la tarification puisque les Mi Drone sont proposés à 2499 yuans (équivalent de 340 euros) et 2999 yuans (410 euros), respectivement, les versions avec caméras 1080p et 4K.

De quoi inquiéter les autres acteurs majeurs du marché, tels que DJI et Yuneec, dont les premiers prix pour un drone avec caméra 4K démarrent plutôt dans la fourchette 800 – 1000 euros.

Xiaomi a choisi le financement participatif via l’application Mi Home (qui débutera à compter du 26 mai 2016) pour le modèle d’entrée de gamme. Le modèle avec caméra 4K bénéficiera, lui, d’un programme ouvert de bêta test.

Côté caractéristiques techniques, les Mi Drone sont en mesure d’évoluer durant 27 minutes grâce à leur batterie d’une capacité de 5100 mAh. En théorie, c’est environ 5 minutes de plus que les Phantom de DJI. Leur rayon d’action est de 3 kilomètres, après quoi il n’est plus possible de les radiocommander.

Pour les contrôler, ils sont livrés avec une radiocommande sur laquelle on peut, en option, greffer un terminal mobile (à l’instar de ce que fait DJI avec les Phantom) afin de visualiser le retour vidéo provenant de la caméra du drone.

Xiaomi joue également la carte de la modularité. Outre la batterie, de nombreuses autres pièces sont également remplaçables. Il en va ainsi aussi bien des rotors que de la caméra.

Pour épauler les néophytes, des systèmes d’assistance au vol sont de la partie. Pour le décollage par exemple mais également en cas d’éloignement de l’engin volant au-delà d’une certaine distance (définie au préalable par le pilote). Dans cette optique, le Mi Drone exploite la géolocalisation par GPS et GLONASS pour revenir automatiquement au point de décollage.

Xiaomi n’est pas le seul acteur IT à vouloir signer son entrée sur le marché des drones. GoPro, le fabricant d’action caméras, va également commercialiser le drone Karma en fin d’année.

Selon NPD Group, sur le seul territoire des Etats-Unis, le marché des drones a augmenté de 224% sur un an (les douze mois qui se sont terminés en avril dernier) pour attendre 200 millions de dollars de chiffre d’affaires. Les drones équipés de caméras 4K représentent 1/3 des ventes et les modèles avec GPS pour 64%.

A l’horizon 2022, le marché global du drone grand public pourrait atteindre 36,9 milliards de dollars.

Xiaomi_Mi-Drone_c

Xiaomi_Mi-Drone_d

(Crédit photo : @Xiaomi)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur