Xiaomi Redmi Note 2 : le rapport qualité prix poussé à l’extrême

MobilitéSmartphones
3 0

Xiaomi frappe un grand coup en dévoilant le Redmi note 2, un smartphone de type « phablette » aux allures de grand en termes de caractéristiques avec un prix, lui, beaucoup plus petit.

C’est à Pékin que Xiaomi a levé le voile sur le smartphone Redmi Note 2. La start-up valorisée à plus de 45 milliards de dollars a marqué les esprits avec ce nouveau terminal au rapport qualité prix pour le moins impressionnant.

C’est Lei Jun en personne, co-fondateur et P-DG de Xiaomi, qui est venu présenter le Redmi Note 2 dans la capitale chinoise.

Le successeur du Redmi Note dispose d’un écran de 5,5 pouces affichant une image définie en Full HD, lui conférant une meilleure résolution d’affichage : 401 ppp (pixels par pouce) contre 267 ppp précédemment.

Le terminal est aussi équipé du SoC (Sytem on Chip) Helio X10 (référence MT6795T) signé MediaTek que l’on trouve également dans le HTC One M9+. Pas de coeur Cortex-A57 pour son processeur mais tout de même 8 coeurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 2 GHz.

La puce abrite aussi le processeur graphique PowerVR G6200 signé Imagination Technologies.

Le SoC du constructeur taïwanais est ici épaulé par 2 Go de mémoire vive. Côté stockage, on trouve 16 Go ou bien 32 Go de mémoire flash, une capacité extensible avec carte microSD (de 32 Go au plus).

Pas d’impasse non plus sur le volet photographie puisque le Redmi Note 2 est équipé d’un APN dorsal avec capteur de 13 mégapixels signé Samsung. Il bénéficie de la technologie dite PDAF (Phase Detection Autofocus) pour un focus en 100 ms.

En façade, les aficionados de selfies pourront compter sur un APN grand angle avec capteur de 5 mégapixels.

On trouve aussi des spécifications jusqu’alors cantonnées aux terminaux Android haut de gamme, comme le Wi-Fi ac (pas de support du NFC en revanche). il supporte aussi la 4G LTE (avec Dual SIM LTE).

Par ailleurs, s’il est équipé d’un SoC MediaTek, il supporte bien la recharge rapide avec la technologie Quick Charge 2.0 de Qualcomm. Grâce à un chargeur fournissant 1,5 ampère, elle permet de recharger en 90 minutes sa batterie de 3060 mAh.

Le Redmi Note 2 se distingue aussi par son interface MIUI 7, le fork d’Android développé par la start-up chinoise. Cette nouvelle version de MIUI, qui sera disponible globalement le 19 août prochain, est basée ici sur Android 5.0 Lollipop.

Pour ce qui est du look, il est décliné en blanc, noir, rose, marron et bleu, et pèse 160 grammes pour un gabarit de 152 x 76 x 8,25 mm.

Le premier prix du Redmi Note 2 avec 16 Go de flash est fixé à 799 yuans, soit l’équivalent de 112 euros. Pour la déclinaison 32 Go, il faut compter 899 yuans, soit 126 euros. A noter que cette version a été développée pour le marché chinois avec une connectivité cellulaire adaptée.

Le terminal supporte en effet exclusivement la 3G TD-CDMA et la 4G TDD-LTE. Il sera disponible en Chine dès le 16 août.

Mais, il existe une seconde version du terminal baptisée Redmi Note 2 Prime. Doté de 32 Go de flash et du même processeur cadencé à 2,2 GHz, il supporte la 3G WCDMA et la 4G LTE FDD-CDMA (standards notamment utilisés en Europe et aux Etats-Unis). Il est proposé à 999 yuans, soit 140 euros. C’est ce modèle qui sera commercialisé en Inde. Les autres marchés devront patienter.

Par la voix de Hugo Barra, vice-président monde de Xiaomi (ex-top manager de Google), la société chinoise avait en effet indiqué que son expansion en Europe et aux Etats-Unis n’arriverait pas avant un ou deux ans. Il arrivera probablement avant cela au Brésil, pays d’origine d’Hugo Barra où le Redmi 2 a récemment été commercialisé.

Avec le Redmi Note 2, le cinquième fabricant mondial de smartphones (avec 18,5 millions d’unités écoulées sur le quatrième trimestre 2014 selon Gartner) place la barre très haut en termes de rapport qualité prix.

 

Crédit photos : Xiaomi


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur