Xnote N550 : LG tente de réhabiliter la 3D sur l’ordinateur portable

Mobilité
ordinateur portable LG Xnote N550

Si l’Intel Ivy Bridge prend progressivement ses aises sur les ordinateurs portables, la 3D n’est pas encore entrée dans les moeurs. LG tente une approche avec les N450 et N550, des 14 et 15 pouces de la gamme Xnote.

La 3D a-t-elle vraiment sa place sur les ordinateurs portables ?

LG y répond par l’affirmative et tente sa chance avec le Xnote N550, dont la dalle de 15 pouces en 1600 x 900 points “affiche en relief“.

Cela laisse dubitatif, alors que les forces en présence se limitent à la puce HD Graphics 4000 intégrée à la plate-forme Intel Ivy Bridge et à une carte vidéo AMD Radeon HD 7650M proposée en option.

Cette dernière s’inscrit en coeur de gamme, avec sa gravure à 40 nm, sa vitesse d’horloge limitée à 550 MHz en mode Turbo et son maximum de 2 Go de DDR3 à 800 MHz (bus 128 bits).

Au regard d’une telle configuration sous Windows 7 Home Premium 64 bits, ce composant graphique devrait peiner à soutenir la comparaison face à des homologues de chez Nvidia, associés à la solution maison 3D Vision.

Rendu passif ? Sans lunettes ? LG se montre bien peu disert à ce sujet.

L’interrupteur de conversion instantanée 2D-3D intégré au châssis laisse toutefois à penser qu’il s’agit d’une technologie autostéréoscopique, comparable à celle de la dernière console Nintendo DS.

La troisième dimension, concept abstrait pour ce Xnote N550, se traduit concrètement par un tarif aux alentours de 1200 euros TTC.

LG cantonnera en effet, tout du moins dans un premier temps, cet ordinateur portable à son marché domestique : la Corée.

ordinateur portable LG Xnote N550Même constat pour le N450, modèle inférieur de par son gabarit (14 pouces de diagonale en 1366 x 768 points), mais aussi son prix (quelque 943 euros TTC) et nécessairement, sa configuration.

Ces deux Xnote partagent cenpendant de nombreuses propriétés : un SSD de 128 à 256 Go, de l’USB 3.0, des processeurs Intel Core i5 ou i7 de troisième génération (dont l’i5-3210 à 2,5 GHz)… et des claviers bariolés amovibles au gré des humeurs.

Blanc, jaune, orange, la fantaisie des coloris ne fait pas pour autant oublier dans quelle mesure LG se doit de rivaliser d’ingéniosité.

Le constructeur coréen, qui a fait halte dans la course aux tablettes, recentre en effet sa stratégie sur un marché des PC amené à céder de plus en plus de terrain aux terminaux mobiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur