XP contre X, le retour de la vengeance

Mobilité

La bataille des frères ennemis de l’informatique est de retour. Les comparaisons entre Windows XP, le futur système d’exploitation de Microsoft, et Mac OS X, le système d’exploitation du futur d’Apple, percent à nouveau les pages Web, jusqu’aux confrontations verbales filmées.

Il semble que le discours de Steve Jobs lors du lancement de son premier Mac résonne encore aux oreilles des capitaines de l’industrie informatique et de leurs cohortes de développeurs et autres utilisateurs. Le lancement du Mac il y a 17 ans, dans une atmosphère qui rappelait 1984 de George Orwell, a alors marqué une génération entière d’informaticiens : “1984, c’est maintenant. Il apparaît qu’IBM veut tout dominer. IBM veut tout dominer et dirige ses armes vers son dernier obstacle au contrôle de l’industrie, Apple. Est-ce que Big Blue dominera l’industrie informatique dans son ensemble ? L’âge de l’information dans son ensemble ? Est-ce que George Orwell avait raison en ce qui concerne 1984 ?” Un combat d’arrière-garde, aujourd’hui ! Vraiment ? Alors pourquoi les comparaisons entre les deux systèmes d’exploitation surgissent-elles à nouveau ? CNet et News.com, dans un exercice périlleux, ont en effet recommencé la comparaison entre les deux frères ennemis de l’informatique, le système d’exploitation Windows dans sa version à venir XP et le nouveau Mac OS, celui qui doit redresser Apple.

Et les stigmates de la guerre passée restent bien présents à l’esprit des deux invités de la rubrique “Video Report” : d’un côté le développeur Mark Rush se défend d’être vendu à Microsoft (entendez presque Satan derrière ses mots, tellement des présomptions de collusion pourraient entacher le développeur) en expliquant qu’il adore Linux et les Unix. De l’autre Todd Myers, un utilisateur de Mac OS X apparemment expérimenté, qui fait des pieds et des mains pour faire oublier les errements de l’ancien système d’exploitation d’Apple. Tout en faisant remarquer que comparativement à Windows, Apple assure la continuité de compatibilité des logiciels, même s’ils ne sont pas de première jeunesse (un point critiqué dans Windows à partir de la version 95 qui empêchait l’utilisation de certaines applications fonctionnant dans la version précédente du système). Bref, une passe d’armes comme on n’en avait pas entendu depuis belle lurette et qui promet une relance de la polémique, tellement Apple voudrait montrer qu’elle est capable de se tirer de son marché de niche et Microsoft qu’il est capable de faire des produits vraiment simples à utiliser. Pour l’un comme pour l’autre, la partie n’est pas gagnée d’avance !

Windows XP : un version bêta prometteuse

Selon Macsonly, la comparaison entre les deux systèmes mérite le détour. Comparaison n’est pas raison et un match similaire mettant en scène Windows 2000 a déjà été joué avec quelques spécialistes de CNet, qui avaient conclu à la victoire de l’OS d’Apple (voir édition du 11 juin 2001), avec quelques points d’avance, mettant en fait les deux systèmes au coude à coude. Mais Windows XP, dont le nom et l’interface ont déjà fait l’objet de polémiques (voir édition du 28 février 2001), semble un système abouti déjà en version bêta (une rareté chez Microsoft qu’il convient de souligner). La dernière version bêta de XP, fournie par Microsoft depuis à peu près deux semaines, est déjà bien tournée. Son interface graphique, que d’aucuns ont rapproché de celle de Mac OS X, apparaît en fait comme une amélioration de Windows 95/98/NT/Me, avec une meilleure apparence, plus de couleurs, mais des icônes quasi identiques. Pas de quoi fouetter un chat, donc. D’un autre côté, les performances de Mac OS X dans ses versions actuelles semblent ralenties par le trop plein… de graphiques et d’images !

Comme Mac OS X, la version de Windows XP testée par Macsonly ne dispose pas du support de toutes les cartes graphiques et autres produits tiers dès son installation. En revanche, côté performances, elle semble plus finalisée (il s’agit d’une version améliorée de NT, à comparer à un tout nouveau système encore en pleine enfance) : les temps de lancement du système et des applications sont particulièrement raccourcis dans XP en comparaison de Mac OS X qui se traîne lamentablement, en mettant près de deux fois plus de temps sur presque toutes les tâches confiées. XP est même plus rapide que Mac OS 9.1, qui manque toutefois des diverses fonctionnalités des deux “nouveaux systèmes” ! Au total, l’utilisation de la bêta de Windows XP montre l’effort réalisé par Microsoft : l’interface est plus facile à utiliser, en partie en raison des simplifications réalisées (il était temps), et en partie grâce à l’adjonction de systèmes d’aides. Mac OS X l’emporte toutefois toujours en termes d’usage, mais Apple a du chemin à parcourir en ce qui concerne les performances de son nouveau bébé. En bref, si la firme à la Pomme entend réellement s’arroger 10 % du marché de l’informatique mondiale, ou même 10 % du marché américain, il lui faut donner un sacré coup de reins pour conquérir des utilisateurs de Windows qui auraient eu dans l’idée de quitter le monde PC pour celui du Mac. Pour cette raison, la confrontation Mac/PC, qui s’était apaisée, risque fort de renaître dans les mois à venir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur