XP recule dans la hiérarchie Windows

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation
windows-novembre-2014

Pour la première fois au baromètre mensuel de Net Applications, le taux d’utilisation de Windows 8 – et sa mise à jour Windows 8.1 – dépasse celui de Windows XP.

Le passage de témoin est d’autant plus symbolique qu’il s’est produit beaucoup moins rapidement qu’escompté par Microsoft : il aura fallu plus de deux ans à Windows 8 pour dépasser enfin Windows XP dans la hiérarchie des systèmes d’exploitation pour postes de travail.

C’est tout du moins ce qui ressort du baromètre mensuel de Net Applications, réactualisé au 1er décembre. L’éditeur américain spécialisé dans les solutions de Web analytics s’appuie sur les données relatives à 140 millions de visites uniques à travers un échantillon de 40 000 sites Internet.

Avec 6,55 % du trafic enregistré en novembre (+ 0,67 point en un mois), Windows 8 dispose, dans l’absolu, d’une part de marché deux fois moins importante que Windows XP, qui s’établit à 13,57 % des visites (- 3,61 points, bien que le recul soit moins prononcé qu’entre septembre et octobre).

Mais le rapport s’inverse en y ajoutant les 12,1 % de Windows 8.1, qui poursuit sur sa dynamique de progression : 1,18 point de gagné en un mois… et 5,43 points en deux mois. Si bien qu’au global, Windows 8/8.1 affiche un taux de pénétration de 18,65 %, contre 16,8 % fin octobre et 12,26 % fin septembre.

Cette avancée ne se fait pas au détriment de Windows 7, qui décrit toujours une courbe de croissance : 53,71 % du trafic relevé par Net Applications, c’est 0,66 point de plus en un mois et surtout 6,22 points depuis le début de l’année (sa part de marché était de 47,49 % au 31 décembre 2013).

Propulsant plus de 9 machines sur 10, l’environnement Windows domine encore largement les débats sur desktop. Mais avec 91,41 % du trafic Web, sa part de marché baisse encore : – 0,12 point en un mois. Un repli qui profite à Apple : son système d’exploitation OS X se hisse à 7,23 % (+ 0,18 point), dont 5,45 % pour les deux dernières versions, à savoir OS X 10.9 “Mavericks” et 10.10 “Yosemite”.

A l’image de Windows Vista, qui s’éteint progressivement (- 0,17 point, à 2,65 % du marché), les distributions Linux perdent du terrain (- 0,16 point, à 1,25 %), alors que leur part s’était stabilisée autour de 1,5 % depuis plusieurs mois. Il faut dire que Microsoft a activé de multiples leviers pour pousser entreprises et utilisateurs à faire la transition vers Windows 8/8.1. Notamment en stoppant la commercialisation de Windows 7 aux OEM et en misant sur une communication agressive autour de son offre pour la période de rentrée.

La résilience de Windows XP touchant probablement à sa fin, l’heure est désormais à la relève de Windows 7, dont le successeur désigné, baptisé Windows 10, est actuellement accessible en préversion (“Technical Preview”) dans le cadre du programme Windows Insider. En ouvrant ainsi son OS au public pendant la phase de développement, Microsoft cherche à obtenir un maximum de retours qui lui permettront de peaufiner la version finale.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Microsoft ?

Crédit photo : Vallepu – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur