Xscale, un concurrent sérieux pour Transmeta ?

Mobilité

Contrôle de la consommation et faible dégagement thermique, la nouvelle technologie XScale dévoilée par Intel lors de son forum développeur présente de nombreuses similitudes avec celle de Transmeta.

Outre le Pentium 4 (voir édition du 23 août 2000), qui attire bien sûr tous les regards, une autre technologie majeure a été dévoilée hier par Intel dans le cadre de l’IDF (Intel Developer Forum), qui se déroule en ce moment a San Jose en Californie. Sous le nom d’XScale se cache une microarchitecture complète dont l’un des buts principaux est de réduire au maximum la consommation électrique et le dégagement de chaleur d’un processeur. Pour ce faire, cette architecture se charge de faire varier la fréquence et le voltage du processeur en fonction de la charge de travail du processeur. Voilà qui n’est pas sans rappeler l’une des principales caractéristiques du processeur Crusoe de Transmeta (voir édition du 19 mars 2000). En effet, celui-ci propose également une technologie de gestion de l’énergie, baptisée LongRun, dont le but principal est d’augmenter de manière significative l’autonomie des ordinateurs portables. Les constructeurs ne s’y sont d’ailleurs pas trompés puisque Sony et IBM ont tous deux annoncés qu’ils intégreraient dans leurs gammes des portables équipés de Crusoe (voir édition du 17 août 2000).

Jusqu’à présent, la seule réponse d’Intel face aux spécificités du Crusoe de Transmeta s’appelait SpeedStep (voir édition du 3 janvier 2000). Utilisée dans les processeurs pour portables, cette technologie permet de réduire la fréquence d’horloge du processeur lorsque la machine fonctionne sur ses batteries. On est donc loin de la sophistication d’XScale ou de LongRun.

Pour l’instant, la technologie XScale ne concerne que les processeurs StrongARM, qu’Intel a récupéré en rachetant la division semiconducteurs de Digital Equipment Corporation (DEC) en 1997. Contrairement au puces vedettes de la firmes qui n’équipent que des PC, les processeurs ARM sont utilisés par une multitude de produits différents, des écrans LCD aux PC de poche, en passant par les téléphones mobiles ou même des baladeurs MP3. Tous ses appareils, et surtout les PDA, ont besoin de plus en plus de puissance mais leur petite taille oblige également à une consommation électrique et un dégagement de chaleur les plus réduits possible. Il semblerait même que Palm Computing se soit déclaré intéressé par ce nouveau StrongARM. Une nouvelle qui a de quoi faire rêver tous les utilisateurs du Palm, puisque l’on estime que cette puce est environ 20 fois plus rapide que le vieillissant DragonBall qui équipe les versions actuelles du PC de poche le vendu au monde. Tout en consommant moins d’énergie.

Pour en savoir plus :

* XScale sur le site d’Intel (en anglais)

* Le site d’ARM

* Transmeta


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur