Xserve : meilleur sous Mac OS X ou sous Linux ?

Cloud

Comparé à la version SuSE de Linux, Mac OS X se comporterait correctement sur le Xserve d’Apple. Mais les capacités de calcul en virgule flottante du nouveau serveur en font surtout une excellente solution pour un environnement d’applications en clusters. Le Xserve, dévoilé en mai dernier, a fait tripler la présence d’Apple sur le marché des serveurs.

“Pour un nouveau venu sur le marché des Unix, je suis en fait surpris par les résultats tout à fait décents et par la stabilité de Mac OS X.” Dans la bouche de Moshe Bar, un chercheur en systèmes d’exploitation et spécialiste d’Unix depuis 1982, il s’agit d’un beau compliment. Ce monsieur, pour nos confrères de Byte.com, a testé l’Unix d’Apple sur son serveur 1U, le Xserve, dévoilé au public en mai dernier (voir édition du 16 mai 2002). Il a comparé les résultats obtenus avec la distribution de SuSE. “Je n’ai pas rencontré de plantage sur aucun des deux systèmes d’exploitation, ce qui n’est pas une surprise pour des utilisateurs de Linux. Pour des utilisateurs de Mac, en revanche, cela représente en soi une énorme amélioration par rapport aux versions précédentes des systèmes d’exploitation d’Apple.” Le test réalisé par Moshe Bar a consisté en une montée en charge du système d’exploitation. Trois expérimentations principales ont été effectuées : de simples requêtes Web, un service de mail mais aussi un mélange de ces deux tests en simultané. Remarques immédiates du chercheur, qui a détecté que SuSE dépassait d’une tête les performances du système de la Pomme : “Le fait que Mac OS X ait besoin d’améliorations sur le traitement de la mémoire virtuelle et des entrées/sorties est compréhensible, en raison de son jeune âge. Après tout, Linux a eu plus de 10 ans pour arriver où il en est aujourd’hui.”

Mais au-delà des performances de l’OS, la machine 1U d’Apple semble tenir la route pour Moshe Bar, à condition de restreindre son utilisation à des applications spécifiques : “Les performances en virgule flottante du Xserve sont supérieures à de nombreuses solutions du marché, et rien que cela en fait un choix excellent pour des environnements de clusters. Mais si vous recherchez un serveur pour des applications Internet ou intranet, alors il y a un problème de justification du prix élevé du Xserve (…)”. Les chiffres semblent corroborer cette affirmation : la part d’Apple sur le marché des serveurs est passée de 0,4 à 1,2 % ! Une croissance de 273 % si l’on en croit l’étude de Dataquest sur les parts de marché des différents compétiteurs dans ce domaine au troisième trimestre de 2002. Avec 5 700 machines distribuées sur le marché américain, Apple arrive en cinquième position derrière Dell, Hewlett-Packard, IBM et Sun Microsystems. Au niveau mondial, aucune estimation n’est donnée pour Apple. Mais si la rumeur veut que la firme serait en train de travailler à une version cluster de son système d’exploitation, la commercialisation d’un système RAID (voir édition du 26 septembre 2002) destiné à compléter le Xserve ne doit plus tarder. Discrètement présentée à l’Apple Expo, la machine est prête à renforcer le crédit de la firme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur