Xserve RAID : l’autre cheval de Troie d’Apple

Mobilité

Pour investir discrètement les centres de calcul des entreprises, Apple propose avec son Xserve RAID des solutions de stockage trois fois moins chères que la concurrence.

Commentaire de Jon Rubinstein, le vice-président matériel d’Apple à nos confrères d’e-Commerce News : “Nos clients nous ont demandé le Xserve RAID. Notre but a été de fondre performance et haute capacité avec l’expérience du Mac, aussi bien pour la conception industrielle que mécanique, pour obtenir une accessibilité et une capacité de service énorme.” Derrière le jargon coutumier du responsable de la production des machines d’Apple ces sept dernières années, se cache un vrai travail de fond et une réflexion peu attendue de la part de la firme aux iMac. Apple a en effet décidé de revenir dans les entreprises et à tous les niveaux. Et pour cela, elle met le paquet : côté serveur, le Xserve commence à être reconnu (voir édition du 8 janvier 2004). HPC Wire, la publication spécialisée en calculs de haute performance (High Performance Computing ? HPC) a ainsi décerné deux titres à la compagnie pour 2003 : celui du matériel le plus innovant en matière de technologie HPC, et celui du meilleur rapport prix/performances pour une solution de cluster. Apple n’avait auparavant jamais figuré dans les classements de la publication. Mais les nominations ne s’arrêtent pas là : Apple a également été sélectionnée par les lecteurs du magazine pour sa solution de stockage fournissant le meilleur rapport prix/performances (voir édition du 11 février 2003). Et l’intérêt pour la solution de stockage de la firme va croissant pour plusieurs raisons (voir édition du 8 janvier 2004).

Certifié Windows, Linux et Solaris

D’abord, le Xserve RAID est une pièce de technologie hallucinante : tout est démontable, des quatorze baies de stockage de 250 Go aux alimentations, en passant par la connectique. L’opération se fait à chaud s’il le faut. Le souci du détail a été poussé très loin. On trouve par exemple des diodes pour indiquer l’état de chacune des pièces de la machine ou encore des glissières ajoutées aux disques durs Hitachi pour éviter d’écraser la connectique au moment de leur introduction dans la baie. Après son premier démarrage, le Xserve vérifie en outre automatiquement l’intégrité des disques qu’il sert. Une tâche, conseillée par Apple, qui peut prendre 30 heures si la machine est pourvue des 3,5 To qu’elle peut gérer. Le matériel s’administre enfin simplement : utilisable en environnements hétérogènes, le Xserve RAID est géré à partir d’une application Java, fonctionnelle sur n’importe quelle plate-forme disposant de Java 1.4.1. La firme a fait certifier sa solution pour Windows, Linux ou même Solaris, tout autant qu’avec une variété de routeurs en Fibre Channel. Ceci afin de s’intégrer dans la majorité des configurations et satisfaire le maximum d’entreprises. Surtout, atout de taille pour le système de stockage d’Apple, le gigaoctet de stockage sur Xserve RAID coûte trois fois moins cher qu’avec la solution de Dell la plus proche et la simplicité d’utilisation permet de réduire les temps de gestion.

“Nous commençons à être tirés par différents marchés. Parce que dans l’univers du stockage, quand vous êtes compatible et que vous disposez des certifications adéquates, les gens font attention au prix du mégaoctet. Du coup, de nombreux centres de données qui n’utilisaient pas de Mac traditionnellement commencent à trouver l’offre de stockage d’Apple intéressante”, ajoute Jon Rubinstein. L’espoir pour Apple, c’est que les entreprises ayant adopté le Xserve RAID viennent ensuite au Xserve : les deux machines, qui communiquent plus vite entre elles, font transiter plus d’informations. Surtout, les utilisateurs seront amenés un jour à se demander si la firme fournit la même qualité de prestation sur son serveur 1U. Une stratégie qui n’est pas sans évoquer celle de l’iPod sur le marché de la musique et son potentiel d’attraction vers le Mac ! Mais peut-elle être répliquée dans le monde des directeurs informatiques ? Il faudra sans doute à Apple beaucoup plus de communication sur le Xserve RAID, et autant de patience, pour espérer éveiller leur intérêt.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur