Y a-t-il trop de mises à jour de Mac OS X ?

Cloud

Début juin, Apple gratifie ses utilisateurs de Mac OS X de la version 10.1.5 de son système. Une amélioration significative de… 21,4 Mo tout de même ! Mais particulièrement boguée. Les correctifs se suivent : la mise à jour réseau a corrigé le tir. Mais elle n’est pas la seule : une mise à jour d’AppleScript l’a suivie : 3 Mo. Les fils du téléphone vont-ils tenir jusqu’à l’arrivée de Jaguar ?

L’actualisation de Mac OS dans une version 10.1.5 début juin n’a pas été sans peine pour nombre d’utilisateurs ! Et c’est le moins que l’on puisse dire : “après avoir installé cette saleté, je n’ai que des problèmes. J’ai un iMac DV 400 MHz avec 512 Mo de RAM”, lit-on sur un des forums de la communauté Mac. “Le système ne peut plus passer en veille maintenant. Et quand j’arrive quand même à l’y mettre, il en sort de manière aléatoire. En plus, Internet Explorer ne fonctionne plus, alors que le navigateur n’avait aucun problème auparavant”. Un autre utilisateur, Donny, n’a pas pu utiliser son économiseur d’écran sans avoir à forcer ses applications à quitter et à redémarrer sa machine. Sans parler des applications qui quittent inopinément alors qu’elles ne le faisaient pas auparavant, comme Word ou Mozilla, des problèmes réseaux et des déconnexions lors de visites de sites Web ! Pour être le plus complet possible, notons aussi les problèmes rapportés au sujet de la gravure de CD qui semble être également défectueuse pour certains utilisateurs ! Bref, la mise à jour d’Apple, pesant ses 21,4 Mo a généré beaucoup de mécontentement au milieu de la satisfaction générale d’assister à quelques améliorations du système.

Et les problèmes tombent mal : beaucoup des utilisateurs qui se manifestent sont des nouveaux venus au Mac ! Pour rattraper le coup, Cupertino a mis en ligne par l’intermédiaire du système automatique de mise à jour, deux rustines logicielles : une mise à jour réseau, qui corrige les problèmes de perte de réseau ou de déconnexion enregistrées, et une de 3 Mo faisant passer AppleScript en version 1.8.3, dont il n’est pas dit qu’elle répare les problèmes précédents, mais qu’elle améliore la stabilité. A voir, car certains utilisateurs ont déjà du mal à l’installer par le biais du tableau de mise à jour !

Apple face à un vrai problème de contrôle qualité

Bref, la masse de bits à télécharger du site Apple n’en finit pas. Quelques utilisateurs américains commencent à s’en plaindre : seuls 13 % des américains sont équipés de connexions Internet à haut débit. Ce qui est déjà beaucoup mieux qu’en France… Pour bon nombre d’utilisateurs, le modem 56k reste la norme et ceux-ci s’inquiètent à juste titre devant la surenchère de téléchargements nécessaires avec Mac OS X. On peut très bien comprendre que le logiciel réclame ces petits soins. Mais la hâte avec laquelle Apple met en ligne des versions boguées contraste avec sa volonté de fournir à l’utilisateur la meilleure expérience possible. Deux problèmes se présentent donc à Apple : le premier repose sur son contrôle qualité. Il apparaît encore une fois qu’il a laissé à désirer. Le problème est moins grave qu’avec la mise à jour d’iTunes qui effaçait les disques durs (voir édition du 5 novembre 2001), mais il est nuisible à l’image de la compagnie. La seconde difficulté concerne son mode de distribution des logiciels : l’utilisation d’Internet en lieu et place de distributions sur CD soulève problème dans les pays encore peu équipés de l’Internet rapide. Mais c’est sans doute demander le beurre et l’argent du beurre…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur