Yahoo a décidé de quitter la Corée du Sud

Régulations
yahoo corée du sud

Yahoo a annoncé son intention de fermer sa filiale en Corée du Sud, Yahoo Korea, inaugurée en 1997. En cause : la forte concurrence exercée par Google et les acteurs locaux dans le secteur de l’Internet.

La P-DG Marissa Mayer a beau annoncer un sérieux remaniement de la direction de Yahoo pour repartir du bon pied, le groupe Internet est encore loin d’avoir retrouvé la forme.

La firme de Sunnyvale a en effet annoncé son intention de quitter la Corée du Sud et fermerait dans la foulée son portail Web dans le pays en décembre prochain.

Yahoo, via sa filiale Yahoo Korea, qui compte entre 200 et 250 salariés, est implanté en Corée du Sud depuis 1997.

Pour justifier ce retrait en Asie, Yahoo invoque la forte concurrence de Google sur le marché, mais aussi des prestataires coréens eux-mêmes, comme NHN, Daum Communications ou encore SK Communications, sur les marchés des services en ligne et de la publicité sur les terminaux mobiles.

« Yahoo a été confronté à beaucoup de difficultés ces dernières années et a décidé de se retirer de Corée pour affecter plus de ressources à l’international et assurer sa réussite et sa puissance”, a souligné le groupe Internet.

 

Yahoo

Image 1 of 16

Yahoo : la saga d'un groupe Internet pionnier
Tout commence en 1994 avec le Jerry's Guide to the World Wide Web, une base de données qui sert de fondement à l'annuaire Yahoo (Yet Another Hierarchical Officious Oracle) qui émerge en 1995.

Crédit image : Copyright Lyao-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur