Yahoo absorbé par Verizon : on y va tout droit ?

EntrepriseFusions-acquisitions
yahoo-verizon
4 12

Verizon aurait, via sa filiale AOL, amorcé des discussions préliminaires avec Yahoo en vue d’acquérir tout ou partie de ses activités Internet.

Se dirige-t-on vers un rapprochement entre Verizon et Yahoo ?

Le groupe télécoms américain avait, il y a quelques semaines dans le cadre de la conférence UBS Global Media and Communications, entrouvert une porte dans le sens d’un rachat de tout ou partie du cœur d’activité de la firme Internet pionnière.

Directeur financier de Verizon, Francis J. Shanmo était resté évasif, déclarant en l’occurrence : « C’est juste comme AOL. Je veux dire que nous regardons toutes les choses dans ce domaine ».

Verizon avait effectivement mis, à l’été 2015, la main sur AOL pour 4,4 milliards de dollars. Une opération qui lui a permis de se renforcer sur le volet des contenus, mais aussi sur les solutions publicitaires, plus particulièrement dans la vidéo et le mobile.

Yahoo entre dans la même catégorie, avec une audience dépassant le milliard d’internautes pour l’ensemble de ses services (moteur de recherche, messagerie électronique, portail d’actualité…).

À en croire Bloomberg, qui s’appuie sur le témoignage d’une source dite « proche du dossier », Verizon aurait chargé Tim Armstrong, principal dirigeant d’AOL, de mener des discussions préliminaires avec la patronne de Yahoo Marissa Mayer*, qu’il a côtoyée chez Google.

Aucun partenaire financier n’aurait encore été sollicité. Il n’y aurait tout simplement pas eu, à ce stade, de négociations formelles.

Tim Armstrong avait déjà été impliqué dans les pourparlers qui avaient mené, en octobre 2015, au passage de la plate-forme de publicité mobile Millenial Media dans le giron de Verizon, pour 250 millions de dollars.

Verizon, avec ses 112 millions d’abonnés, ne constitue a priori pas le seul prédateur pour Yahoo. le Wall Street Journal évoque d’autres groupes médias-télécoms potentiellement intéressés, comme AT&T, Comcast, Walt Disney et News Corp.

L’éventualité d’un rapprochement n’a pas suscité l’émoi des investisseurs. Ce lundi dans les échanges d’après-Bourse à Wall Street, l’action Verizon s’affichait en hausse de 0,02 %, à 50,74 dollars, pour une capitalisation d’environ 208 milliards. Celle de Yahoo cotait à 27,20 dollars (+ 0,55 %), soit une capitalisation proche des 25 milliards.

* La question du départ de Marissa Mayer est évoquée dans le cadre de la restructuration de Yahoo. L’annonce, la semaine passée, des derniers résultats trimestriels du groupe, a été marqué par la mise en oeuvre d’un plan d’économie avec 1 500 suppressions de postes, la fermeture de plusieurs bureaux et la fin d’exploitation de certains produits.

Crédit photo : 10 FACE – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur