Yahoo ! champion du Web avec Geocities

Cloud

Avec l’acquisition de Geocities pour un montant d’environ 4,6 milliards de dollars, le site portail Yahoo confirme sa place de numéro un du Web. Mais AOL et Netscape guettent?

Après la fusion AOL-Netscape et le rachat d’Excite par At Home, la communauté Internet vient d’apprendre la naissance d’un troisième mariage de géant. Sous la forme d’un échange en actions estimé à 4,6 milliards de dollars (environ 28 milliards de francs), l’annuaire de recherche le plus visité du monde Yahoo confirmait jeudi dernier son acquisition de Geocities, qui héberge les sites personnels de 3,5 millions de personnes. Son concurrent sur ce type de services, ICQ, avait déjà rejoint AOL en juin dernier.

En apportant une fréquentation de 19 millions de visiteurs en décembre, Geocities propulse Yahoo et ses 28 millions d’internautes à la tête du hit-parade des sites visités sur Internet. Le premier portail mondial ne doit pas pour autant se frotter les mains : financé par la publicité, Geocities continue de perdre de l’argent, avec 19,7 millions de dollars de pertes en 1998. A défaut de profits immédiats, le premier portail mondial Yahoo.com gagne un savoir-faire. En conséquence, il devrait très bientôt offrir des services encore plus personnalisés. Peut-on imaginer une alliance avec un opérateur des réseaux à haut débit, comme le rapprochement d’Excite et du spécialiste du câble At Home ? Pour Bridget Leach, analyste du Groupe Giga Information, la réponse est non. “Je ne pense pas que Yahoo ait besoin d’un acteur de l’accès Internet pour l’instant”, explique-t-elle. Le fournisseur de services AOL, depuis son achat de Netscape, représente toutefois un concurrent agressif capable d’emporter la toute première place des classements.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur