Yahoo devra filtrer les internautes français

Mobilité

Le juge a rendu sa décision dans l’affaire de la vente d’objets nazis sur le site de Yahoo. La société devra appliquer les méthodes de filtrage préconisées par les experts avant 3 mois. Une victoire pour les parties civiles.

“C’est une victoire pour nous,” se réjouit Marc Knobel, membre du comité directeur de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme), “la justice a tenu compte de nos observations, elle a condamné comme il se doit un trouble à l’ordre public, une véritable offense.” Le juge Jean-Jacques Gomez a en effet condamné Yahoo à mettre en place un filtrage pour empêcher les internautes français de visualiser les objets nazis présents sur son site américain. Pour cela la société s’appuiera sur les solutions proposées par le collège d’experts (voir édition du jour). François Wallon sera d’ailleurs chargé de vérifier le bon déploiement des solutions en question. Si le filtrage n’est pas en place avant 3 mois, Yahoo s’expose à 100 000 francs d’amende par jour.

Le site aux enchères illégales en France a soutenu jusqu’au dernier moment que la justice française était incompétente pour juger du contenu d’un site américain. aujourd’hui le juge a rejeté pour la troisième fois cette demande “d’exception d’incompétence”. “Nous allons examiner la situation, faire appel est une possibilité” aurait indiqué l’avocat de Yahoo. Les parties civiles : la Licra, l’UEFJ (Union des étudiants juifs de France) et le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié ente les peuples) se sont déclarés satisfaits de la décision. “Le Net ne doit pas constituer un refuge pour des groupes caractérisés par la violence, être un support à de vraies saloperies. Le racisme n’y a pas plus de place que dans le monde réel,” soulignait Marc Knobel de la Licra.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur