Yahoo lance le jeu vidéo en ligne à la demande

Mobilité

Jouer à Tomb Raider en ligne sans avoir besoin d’acheter le CD-Rom ? C’est ce que permet le service de jeux à la demande que Yahoo doit lancer aujourd’hui aux Etats-Unis. Une manière, pour le portail, de poursuivre son passage au modèle payant. Et peut-être un moyen d’inciter les internautes américains à souscrire aux accès haut débit. Seuls 10 % des foyers américains ont fait ce choix pour le moment.

Yahoo poursuit sa croisade vers le modèle payant. Après le Games All-Stars! lancé en avril dernier (voir édition du 5 avril 2002), Yahoo US doit présenter aujourd’hui un nouveau service de jeux en ligne : le Yahoo! Games-On-Demand. Ce service permettra de jouer en ligne à des jeux pour PC jusqu’alors distribués dans le commerce sur CD-Rom et non des jeux spécialement développés pour le Net (généralement en Java). Autrement dit, Yahoo propose le jeu comme les câblo-opérateurs offrent la vidéo : à la demande.

L’utilisateur pourra bénéficier d’un jeu entre quelques jours et un mois pour trois à dix titres. Le service sera facturé entre 5 et 15 dollars pour un mois. Parmi la quarantaine de titres, on trouve Tomb Raider Chronicles, Civilization III ou Grand Theft Auto 2. Ces titres ne sont pas les plus récents du genre : ils sont tous sortis il y a plus d’un an. Leur mise en ligne offre à leurs éditeurs (Infogrames, Eidos…) une nouvelle fenêtre commerciale sans nécessiter d’investissements supplémentaires. Peut-être qu’un peu plus tard, les titres seront également disponibles en ligne dès leur sortie.

A la différence du précédent service de jeux en ligne, le Games-On-Demand est réservé aux joueurs qui bénéficient de l’accès haut débit. Car l’utilisateur ne télécharge pas l’application. Celle-ci est distribuée en streaming. La qualité finale est comparable à celle d’un CD utilisé directement sur la machine, selon un porte-parole de Yahoo aux Etats-Unis. D’où la nécessité d’un accès haut débit, câble ou ADSL.

Un service capable de relancer le haut débit aux Etats-Unis ?

Un pari risqué pour Yahoo. D’autant plus risqué qu’il semble que les services d’accès haut débit soient loin de connaître, aux Etats-Unis, l’engouement qu’on leur prête dans le reste du monde avec l’ADSL (voir notamment édition du 6 septembre 2002). Selon un rapport du ministère du Commerce américain rapporté par l’Associated Press, seuls 10 % des foyers sont connectés en haut débit alors que la moitié d’entre eux disposent d’une connexion (tous débits confondus). Soit moins qu’au Canada, à Taiwan ou même en Corée du Sud. Outre le tarif relativement élevé (50 dollars par mois environ), le haut débit est jugé de trop peu d’intérêt par rapport à l’usage qui est aujourd’hui fait du Réseau. La problématique est la même qu’en Europe. Si l’on excepte les téléchargements illégaux de vidéos DivX et fichiers MP3, ainsi que le bénéfice d’une connexion permanente (qui concerne pour le moment une petite minorité d’utilisateurs “avisés”), il n’existe pas réellement de services “large bande” dont pourrait tirer profit le haut débit. En lançant un service de jeux en ligne de haute qualité, Yahoo travaille à inverser la tendance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur