Yahoo lance un outil de recherche instantanée

Mobilité

Yahoo Instant Search présente rapidement l’information ou le résultat qu’il estime correspondre le mieux à la requête de l’utilisateur.

Les grands portails se livrent également à une guerre médiatique et Yahoo n’entend pas laisser Google occuper seul le devant de la scène. Pour contrer la dernière annonce de son rival, qui vient tout juste de lancer un service de recherche dédié aux weblogs (voir édition du 14 septembre 2005), le portail américain fait aujourd’hui la démonstration de la puissance de sa technologie en lançant, en version de test, l’outil de recherche Instant Search.

La nouvelle solution de Yahoo analyse la requête au cours de la frappe et présente un seul résultat à l’utilisateur, avant même qu’il ait eu le temps de cliquer sur le bouton “Rechercher” ou d’appuyer sur la touche “Entrée”. Basée sur le modèle de développement Ajax (Asynchronous JavaScript and XML), qui offre une plus grande interactivité, elle fait apparaître en surimpression sur la page une bulle contenant un lien vers le document jugé le plus pertinent.

Plusieurs niveaux de recherche

Mais plutôt qu’un simple lien, Instant Search présente prioritairement les données tirées de Yahoo Shortcuts, tels un bulletin météo, une carte routière ou encore un article d’actualité, certaines d’entre elles étant fournies par des partenaires ou des annonceurs. En second recours, le service de recherche, qui garde en mémoire les requêtes les plus souvent tapées sur Yahoo Search et le premier résultat associé à chacune d’elle, retourne un résultat plus traditionnel.

Si le lien présenté convient à l’utilisateur, celui-ci peut le suivre simplement en tapant simultanément sur les touches “Ctrl” et “Entrée”. Il a sinon la possibilité de lancer une recherche plus globale en tapant uniquement sur “Entrée”. Yahoo propose enfin aux internautes convaincus par Instant Search d’intégrer cette fonctionnalité à son moteur de recherche principal.

Un pied-de-nez à Google

Le portail américain compare, par ailleurs, son utilitaire à l’option “J’ai de la chance” proposée par Google, laquelle redirige directement l’internaute vers la page jugée la plus pertinente par rapport à sa recherche. Il va même jusqu’à provoquer son concurrent en écrivant, sur la page d’accueil du mini-site dédié à Instant Search : “Pourquoi espérer avoir de la chance quand vous pouvez avoir raison ?”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur