Yahoo monte une offensive publicitaire au format premium

MarketingMobilitéPublicité
yahoo-tiles
1 6

Yahoo propose aux annonceurs un format publicitaire mobile basé sur des contenus immersifs, dont des photos panoramiques à 360 degrés.

Yahoo a-t-il trouvé un levier de relance pour son business publicitaire ?

En accord avec sa feuille de route 2016, le groupe Internet pionnier approfondit sa stratégie « Mavens » (« mobile, video, native and social ») dans l’optique d’atteindre, sur ce segment, 1,8 milliard de dollars de chiffre d’affaires pour l’année – contre 1,66 milliard en 2015.

L’offre à destination des annonceurs est désormais segmentée en deux parties : d’un côté, Gemini pour le search et les native ads. De l’autre, BrightRoll pour le programmatique appliqué à la vidéo, au display et aux formats natifs.

Les deux régies sont concernées par le lancement d’un nouveau format premium : les « Tiles », qui doivent permettre à Yahoo de rehausser son CPC, en baisse de 6 % sur le dernier trimestre d’activité.

yahoo-tiles-exemple

Quelle valeur ajoutée pour les marques ? Elles pourront présenter leurs produits et services à travers des contenus immersifs (voir ci-contre), sur iOS et Android.

L’utilisateur sera redirigé vers ces contenus une fois qu’il aura cliqué sur une première publicité. Il verra alors s’afficher, en fonction de l’annonceur, une vidéo, une galerie d’images, des publications issues des réseaux sociaux, un quiz interactif ou encore des liens pour télécharger des applications.

Sur ces landing pages pourront aussi figurer des panoramas que l’on pourra parcourir à 360 degrés en utilisant le gyroscope du téléphone.

Parmi les « bonnes pratiques » à respecter, on notera que l’interface doit proposer au moins un bouton lecture et un bouton pause, ainsi que la possibilité de couper le volume ou de le mettre à zéro. Et si la vidéo se lancera par défaut, ce ne sera pas le cas de l’audio.

Il existe une tolérance sur la lecture en boucle si la vidéo – lue en inline avec possibilité de passer en plein écran – dure moins de 15 secondes.

Dans tous les cas, Yahoo s’engage à intégrer les publicités en responsive, une fois que lui sont transmis les fichiers, dont la bannière initiale en 800 x 1 254 pixels – pour en avoir un aperçu, on consultera les tests menés avec NBC, Sonic et jetBlue.

Pour Yahoo, qui revendique 600 millions d’utilisateurs mobiles sur son réseau et celui de ses partenaires, le display représente une part importante du chiffre d’affaires ; en l’occurrence 45 % sur son dernier trimestre d’activité.

Mais à 463 millions de dollars, il est tout juste stable d’une année sur l’autre, sauvé par la progression du native (+ 28 %, à 142 millions de dollars) et dépassé par le search (491 millions). Le mobile, lui, représente 260 millions de dollars de revenus (+ 11 %), quand le desktop en concentre 774 millions (- 11 %).

Crédit photo : CHAIWATPHOTOS – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur