Yahoo : des rachats de start-up à gogo en trois ans pour rien ?

BourseEntrepriseFusions-acquisitionsStart-up
yahoo-vente-par-appartement-valorisation
4 4

Selon FBR Capital, la gestion de la politique de croissance externe de Yahoo sous la houlette de Marissa Mayer est un échec.

Sur fond de reconfiguration corporate de Yahoo, les analystes financiers cherchent à identifier les actifs les plus précieux du groupe Internet de Marissa Mayer.

Car l’hypothèse d’une vente par appartement des actifs demeure vivace.

Ainsi, le cabinet conseil en placements financiers FBR Capital effectue un tri sévère dans les 40 start-up acquises par Yahoo sur les trois dernières années.

La valorisation globale serait proche de…zéro, révèle Business Insider. Le firme Internet n’a pas réussi à faire fructifier ce vivier de ressources acquises à coup d’opérations répétées de croissance externe, estime FBR.

Néanmoins, le cabinet conseil extrait quatre actifs susceptible de valoir un milliard de dollars s’ils sont vendus séparément.

Tumblr, la plateforme de blogs acquise par Yahoo en 2013 (pour un montant d’1,1 milliard de dollars à l’époque), a perdu son aura. Elle vaudrait 770 millions de dollars dans le meilleur des cas, selon FBR.

D’autres services comme BrightRoll (plateforme de monétisation vidéos), Flurry (analyse d’indicateurs-clés des apps mobiles) et Polyvore (native advertising) n’auraient pas vraiment trouvé leur place.

Le constat est aussi sévère : leurs valorisations se situeraient désormais en-dessous de leur coûts d’acquisition.

L’analyste William Bird de FBR estime qu’en décortiquant les actifs de la branche display de Yahoo (Yahoo News, Finance, Sports et autre start-up associées à la production et diffusion de contenus), on parviendrait à une valorisation de 3,2 milliards de dollars en cas de vente par appartement.

Il manque des produits à l’appel comme Yahoo Mail ou Flickr : comment contribue-t-il à la richesse globale ?

Chez Yahoo, les pépites sont à dénicher du côté des participations asiatiques du groupe Internet.

La part de 35% du capital détenu par le groupe américain dans Yahoo Japan représenterait une valorisation de plus de 7 milliards de dollars.

Tandis que les 15% du capital du géant Internet chinois Alibaba détenus vaudraient 30 milliards de dollars.

Yahoo a récemment présenté une nouvelle organisation groupe visant à mieux mettre en valeur les actifs. Pour mieux vendre au cas par cas ou pour favoriser un rebond global ?

Des sérieux doutes subsistent sur la poursuite du développement d’un Yahoo en solo. Reste la case consolidation toujours ouverte….


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur