Yahoo racheté par Alibaba, son joyau asiatique ?

Marketing

Yahoo possède 40 % du groupe Internet chinois Alibaba. Mais l’alliance pourrait évoluer : le second étudie désormais la possibilité de racheter le premier.

Yahoo pourrait-il devenir un groupe Internet…asiatique ?

Lors d’une conférence à l’université de Stanford en Californie, Jack Ma, P-DG d’Alibaba, a confirmé qu’il avait approché la direction de Yahoo en vue d’un éventuel rachat du groupe Internet pionnier :

Nous somme très intéressés par Yahoo parce que le groupe Alibaba est si important pour Yahoo, et Yahoo est également important pour nous.”

Le patron du groupe Internet chinois a également confié à l’assistance qu’il “y a de nombreuses personnes intéressées, et nous discutons également avec elles“, rapporte Bloomberg.

Au regard de la répartition éparpillée du capital de Yahoo, on peut comprendre que l’exercice est délicat.

Après la récente démission forcée de son CEO Carol Bartz, Yahoo cherche une voie : cession globale, vente par appartements, partenariats stratégiques (fusion avec AOL ?)…

Cette reprise par Alibaba permettrait de maintenir le groupe Yahoo en un seul morceau, contrairement aux intentions de certains fonds d’investissement actionnaires comme Silver Lake et Providence Equity Partners qui envisageraient une vente par actifs.

Un tel rapprochement constituerait un véritable renversement de l’alliance mais il serait plausible.

Depuis 2005, Yahoo possède 40,5% du capital du groupe Alibaba, principalement constitué d’un portail Internet (Alibaba.com) et d’une place de marché CtoC (Taobao).

Il est devenu le principal actionnaire du groupe Internet chinois, avec Softbank (holding Internet – télécoms au Japon).

A la même époque, Alibaba avait avalé la déclinaison chinoise de Yahoo (Yahoo.com.cn).

Le groupe de Jack Ma est valorisé 32 milliards de dollars lors d’un récent round de financement, considère l’Expansion.

Parfois, la tension monte comme ce fût le cas dans le courant du printemps pour Alipay, un service de paiement électronique, un actif du groupe Alibaba passé dans une nouvelle entité plus proche de Jack Ma.

Finalement, les trois parties concernées (Yahoo, Alibaba et Softbank Corp) ont trouvé un accord à l’amiable, afin de préserver la valeur du site marchand Taobao très lié au système de paiement Alipay.

C’est clair : les actifs asiatiques de Yahoo sont stratégiques. Ils représenteraient une grande partie de la valorisation de 16,6 milliards de dollars de Yahoo (son cours de l’action est en baisse de presque 30% depuis le début de l’année).

Le groupe Internet américain possède également un participation de 35% dans Yahoo Japan (qui vaudrait plus de 18 milliards de dollars), un bouquet de services Internet exploité en collaboration avec Softbank.

Les alliances évoluent. A la fin de l’été, la holding Internet japonaise annonçait son intention de réduire sa participation dans Yahoo (4% en août). En 1996, elle était à…37%.

Logo : © egeneralk – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur