Yahoo repeint son portail Web

Cloud
Yahoo page d'accueil

Yahoo, qui cherche à intégrer plus en profondeur, dans ses services connectés, la dimension de l’Internet social, mobile et personnalisé, offre un lifting à la page d’accueil de son portail américain.

Refonte de la charte graphique, nouvelles applications, interaction renforcée vis-à-vis des réseaux sociaux, accessibilité améliorée sur les plates-formes mobiles : Yahoo! offre à son portail américain (.com) un lifting de circonstance.

En quête d’un second souffle sous la houlette de sa dirigeante Marissa Mayer, le groupe Internet de Sunnyvale poursuit un objectif de personnalisation de l’expérience utilisateur.

Ses propos sont formels : le centre d’action – et surtout de réflexion – n’est plus le moteur de recherche, mais l’internaute, qui doit pouvoir remodeler à loisir la page d’accueil, pour se constituer un environnement “à son image”.

L’évolution des flux d’actualités s’inscrit dans cette logique. Elle ne concerne néanmoins que les détenteurs de comptes Yahoo, désormais libres de sélectionner leurs thèmes d’intérêt pour réguler leur fil d’information.

Même constat pour l’encart réservé aux galeries Flickr. N’y figureront dorénavant, moyennant un paramétrage au préalable, que les photographies postées par les utilisateurs suivis via le système d’abonnements.

Tous ces éléments s’ouvrent plus tangiblement aux réseaux sociaux, avec des connecteurs vers Facebook et Twitter. Autre possibilité, le partage par mail, via une icône dédiée.

Yahoo, qui cherche à condenser l’expérience de navigation en une page Internet, diversifie les sources d’information avec 7 nouvelles applications, manipulables comme des widgets : météo, Bourse, sport, horoscope, anniversaires, images et vidéos.

Les efforts se portent également sur l’application mobile (iOS, Android), laquelle implémente le rafraîchissement et l’affichage de menus contextuels par glissement tactile.

Yahoo, confirmé là la mobilité comme son cheval de bataille pour 2013.

La dimension locale s’est déjà étoffée avec le rachat d’Alike, un éditeur américain qui a développé une application mobile de recommandation de lieux (restaurants, boutiques) basée sur la géolocalisation.

Dans le même registre, la branche française du groupe s’appuie sur les API de PagesJaunes.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : savez-vous vous repérer dans la galaxie Yahoo! ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur